Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

« 25 % des faillites d'entreprises sont dues à des factures impayées »

le - - Economie

« 25 % des faillites d'entreprises sont dues à des factures impayées »
DR - Antonio Marchitelli, directeur de Coface Europe de l'Ouest, et Gilles Peiny, directeur commercial de Coface France.

Coface, spécialiste de l'assurance-crédit, protège les entreprises contre le risque de défaillance financière de leurs clients sur leur marché domestique et à l'export. Interview croisée avec Antonio Marchitelli, directeur Europe de l'Ouest, et Gilles Peiny, directeur commercial France.

Pouvez-vous nous présenter Coface ?
A. M : Coface offre à 50 000 entreprises dans le monde des solutions de protection contre le risque de défaillance financière de leurs clients. Grâce à l’expertise de 4 300 personnes, dont 660 arbitres et analystes-crédit, Coface est mesure d’évaluer au mieux les risques pays et sectoriels pour proposer les produits flexibles et modulaires dont les entreprises ont besoin.

Coface compte beaucoup de grands groupes et ETI parmi ses clients, mais se développe de plus en plus vers les TPE et PME ?
A. M : Coface est historiquement un partenaire important pour les grands groupes et les ETI. Mais la gamme de produits est modulable et comprend avec EasyLiner une offre simple 100 % online spécifique pour les TPE et PME.

Que représente le risque de factures impayées ?
G. P : Si les défaillances d’entreprises suivent une tendance favorable, leur nombre reste encore supérieur au niveau d’avant-crise. Un quart de ces défaillances est lié à des factures impayées. Les entreprises n’ont pas toujours bien conscience de ce risque et de son effet domino alors qu’il est possible de s’assurer comme on assure ses locaux par exemple. Et les TPE-PME sont les plus exposées. Hors redressement et liquidation judiciaires, notre performance de recouvrement s’affiche à 70 %. Si nous ne parvenons pas à recouvrer la créance, nos clients sont indemnisés.

Quel est votre niveau d’activité en Auvergne-Rhône-Alpes ?
G. P : Nous comptons environ 1 000 entreprises clientes pour 16 Md€ de créances commerciales couvertes.

Quel regard portez-vous sur les risques pays aujourd’hui ?
A. M : Les signaux de reprise de la croissance mondiale se multiplient et les entreprises sont plus confiantes. C’est la première fois depuis mi-2015 que Coface opère davantage d’améliorations de ses évaluations risque pays que de dégradations. Toutefois, certaines zones restent compliquées, notamment la Chine et les pays du Golf.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide