Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères : A la montagne chez de Baecque & Associés !

le - - Enchères

Enchères : A la montagne chez de Baecque & Associés !
" Paysage du Susten en Suisse ", Ecole française du début XIXe siècle, estimé 2 500 / 3 000 EUR

A quelques jours des fêtes de Noël et des premières départs vers les stations de ski, Maîtres de Baecque, D'ouince et Sarrau proposent le 21 décembre, une vente exclusivement consacrée aux œuvres d'art célébrant la montagne et les objets d'art populaire.

Au catalogue : quelques remarquables tableaux comme ce Paysage du Susten en Suisse, huile sur toile de l'Ecole française du début du XIXe siècle, réplique du tableau de Xavier Leprince (1799-1826) daté 1824 et conservé au Musée des Arts décoratifs de Paris. Bien que rentoilé et comportant quelques restaurations, ce paysage est attendu entre 2 500 et 3 000 €. Idéal pour la décoration de son chalet à la montagne !

Du même acabit, on retient également Wengen en hiver et le Breithorn, huile sur panneau de Charles-Henry Contencin (1898-1955) attendue entre 1 500 et 2 000 € ; mais aussi une belle vue du Cervin, huile sur carton d'Edouard Brun (1860-1935) signée en bas à gauche pour laquelle l'estimation est annoncée entre 500 et 600 €.

Très recherchées par les collectionneurs, suivent des croix de Savoie dont une croix grille de Megève en or jaune 18K du XIXe siècle représentant un Christ sur la face principale percée et gravée de botehs de même qu'au verso, pour une estimation établie entre 2 000 et 3 000 € ; tandis que plus loin au catalogue, on remarque une autre croix grille cette fois du Dauphiné également en or jaune 18K ajouré et ciselé, pour laquelle il faudra engager 250 à 300 €.

De Baecque & Associés, jeudi 21 décembre à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Militaria à Lyon Presqu'île

Médailles et équipements militaires sont au catalogue d'une vente sur le thème du militaria, programmée le mercredi 20 décembre par Maîtres Bremens et Belleville. Au chapitre des coiffes, on retient un superbe shako d'officier du 17e Régiment d'infanterie légère d'époque Restauration. Bien complet de sa plaque en laiton doré à trois fleurs de lys et chiffre « 17 » ainsi que de ses jugulaires à écailles en laiton doré, cette rare coiffe est estimée entre 900 et 1 000 € par Nicolas Dugoujon, expert lors de cette vente.

Tout de suite après au catalogue, on retient encore un habit-veste Premier Empire du modèle 1812, habit-veste d'artillerie réglementaire. Très rare sur le marché, cet uniforme est attendu entre 400 et 500 € malgré de nombreuses attaques de mites sur le drap de laine.

Plus loin au catalogue, l'attention est également retenue par un coffret nécessaire de campagne français de chirurgien du Premier Empire. Travail du coutelier parisien Grangeret, ce coffret renfermant divers outils de chirurgien est attendu entre 300 et 400 €, tout comme cette trousse d'urologie ayant appartenu au Docteur Ewans, médecin de Napoléon III lors de son exil en Angleterre.

Bremens-Belleville, hôtel des ventes Lyon-Presqu'île, mercredi 20 décembre à 15 h - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www .interencheres.com

Adjugés !

Petit retour express sur le chapitre 16 des ventes consacrées au design et à l'art moderne et contemporain, le 18 novembre dernier chez de Baecque & Associés, avec, c'est à souligner, quelques très belles enchères. On retient notamment les 20 000 € (hors frais) portés par un collectionneur sur Portrait de (sa) femme, exceptionnelle épreuve en bronze du sculpteur sud-africain Lucas Sithole. A noter que le bronze de ce pionnier de l'art contemporain africain fut présenté à la Biennale de Venise en 1968 et repart suite à la vente en... Afrique du Sud. Dans la même vente, les huiles Le port de Cannes et les Cheminées d'usine de Lachièze-Rey trouvaient preneur à 10 000 € chacune (hors frais), tandis qu'un important vase de Mado Jolain était enlevé à 8 200 € (hors frais).

Chez Conan Auction cette fois le 3 décembre, le tableau d'Auguste Renoir intitulé Paysage, chemin à la sortie d'un bois confirmait son estimation annoncée avant la vente entre 80 000 et 120 000 € pour être finalement adjugé 116 000 € (hors frais) ; tout comme Boigneville 1893, cette huile sur toile d'Armand Guillaumin adjugée à son estimation annoncée à 30 000 €.

Et pour finir sur une note brillante, saluons les 1 209 000 € atteints lors de la dispersion à l'unité d'une collection de 132 diamants, le 6 décembre sous le marteau du groupe Ivoire Lyon.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide