Fermer la publicité

ACTE II POUR LE FORUM « ENTREPRENDRE DANS LA CULTURE »

le - - Economie

ACTE II POUR LE FORUM « ENTREPRENDRE DANS LA CULTURE »
© Marc Chatelain

Deux univers, mais des liens ténus. Le monde de l'entreprise et celui de la culture entrent en résonance les 20 et 21 novembre à Lyon, à l'occasion du 2e Forum co-organisé par la Nacre et l'Arald et dont notre journal est partenaire. Au programme, échanges et réflexion autour de conférences, d'ateliers, de tables rondes. Et une foultitude de thématiques : création et développement d'une entreprise artistique ou culturelle, les modes de financements, l'Economie sociale et solidaire (ESS), les dispositifs d'accompagnement et un focus sur les acteurs qui les promeuvent… Entretien avec Nicolas Riedel, directeur de la Nacre, l'agence pour le développement du spectacle vivant en Rhône-Alpes.

La Nacre, qui accompagne les acteurs territoriaux pour qu'ils appréhendent les évolutions du spectacle vivant, a saisi l'importance de valoriser des projets culturels et artistiques pour favoriser l'emploi. Comment tout ceci se formalise ?

Notre structure est impliquée depuis de nombreuses années sur ces problématiques d'emploi, de professionnalisation, de structuration économique de projets artistiques et culturels. En raison des difficultés financières du secteur, de la stabilisation, voire de la baisse des subventions publiques, et enfin de la complexité juridique des métiers, nous nous sommes investis de plus en plus sur cette question de l'entrepreneuriat culturel. Le secteur culturel ne pouvait s'imaginer en dehors de la dynamique sociétale et économique normale. Nous travaillons sur des partenariats avec la Cress Auvergne-Rhône-Alpes, Pôle emploi Scènes et images, l'Afdas, la Direccte, et sommes en lien avec nos financeurs (Etat, Région). Une dynamique est enclenchée. Dans le cadre du contrat sectoriel ESS, nous avons été désigné par la Cress comme l'interlocuteur culture sur Rhône-Alpes. Outre la mise en place d'un groupe de travail ESS Culture et d'un dispositif d'accompagnement à l'analyse économique et financière des structures, Culturdiag, je souligne la création du forum « Entreprendre dans la culture ».

Ce Forum, dont ce sera la 2e édition, portera-t-il encore sur l'ESS ?

Le lien entre l'ESS et la Culture est de plus en plus fort. Le forum « Entreprendre dans la culture » a été positionné en novembre pour que l'événement puisse s'inscrire dans le mois de l'ESS. Le background de ce forum porte sur cette thématique. Ce rendez-vous est une déclinaison en région d'une initiative du ministère de la Culture (ndlr : le premier forum a eu lieu à Paris il y a trois ans), afin de mettre en valeur les expérimentations et les initiatives sur les divers territoires. Il ne s'agit pas seulement ici d'une vitrine des porteurs de projets sur la métropole puisque le but est de valoriser aussi ceux qui osent et créent sur des territoires éloignés, comme les zones rurales.

Quelles sont ses cibles ?

Il s'adresse à tous les porteurs de projets et d'initiatives culturels. Cet événement propose un focus sur la chaîne du livre et du spectacle vivant. Mais les questions peuvent concerner des structures mêlant les esthétiques ou développant de nouveaux modèles économiques ou de gouvernance. Quand on traite du statut juridiqMarc Chatelainmérique… L'ouverture est large.

Qu'entendra-t-on ? Et qui viendra témoigner ?

Je relève deux thématiques prégnantes : l'accompagnement d'un projet (quels sont mes partenaires potentiels ? Comment je développe mon projet, le concrétise ?) ; et le financement (quels sont mes partenaires financiers potentiels ? Quel est mon modèle économique ?). Plutôt que des têtes d'affiche, nous avons des spécialistes. Je note la présence d'avocats et d'experts-comptables. Pas de grand parrain, pour éviter qu'une personnalité ne cannibalise le forum. Il y a les professionnels et les porteurs de projets. Il faut que le dialogue entre eux résonne avec la réalité de terrain. L'objectif est de montrer du concret. Pas de rester dans la théorie. Le forum représente une passerelle des savoirs, des connaissances, des savoir-faire, des expériences. Et doit permettre de faire avancer les écosystèmes économique et culturel.

DE LA RÉFLEXION ET DU CONCRET, TOUT UN PROGRAMME !

Treize lieux (la Comédie Odéon où aura lieu l'ouverture du Forum ; divers sites du quartier Confluence) serviront de cadre au Forum. Parmi les rendez-vous à ne pas manquer, deux conférences plénières, la première intitulée « Le numérique est-il au service de l'entreprise culturelle ? », la seconde sur le thème « Entreprendre dans le champ culturel : les innovations sociales, territoriales et économiques à l'oeuvre ! »

Si les matins sont consacrés aux conférences, les après-midi abriteront deux formats : ateliers et tables rondes. Pêle-mêle, seront abordés « Réseaux et partage dans l'entrepreneuriat culturel : quel intérêt ? » ; « Scic et Scop : entreprendre en collectif » ; « Les coopératives d'activité et d'emploi » ; « Crowdfunding : gérer l'avant et l'après campagne ! »

Point d'orgue de ce Forum, la soirée du lundi 20 novembre au Marché gare, avec la constitution d'un tribunal et la tenue d'une audience, en présence d'un procureur, des avocats de la défense et de cinq témoins (tirés au sort parmi le public). Les participants auront à répondre à la question : « La culture peut-elle sauver le monde (tous les jours) ? Réponse de 18 h à 19 h 30.

Inscriptions et programme sur www.entreprendre-culture-auvergnerhonealpes.fr




Laurent ODOUARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide