Fermer la publicité

La ruralité s'invite au cœur de la cité

le 15 mars 2017 - Julien THIBERT - Collectivités - article lu 12 fois

La ruralité s'invite au cœur de la cité

Ce week-end a eu lieu l'assemblée générale de l'Association des Maires ruraux de France au siège du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon. Cette année, l'AMRF propose comme thème « Les Etats Généreux de la Ruralité ».

Depuis près d’un an, l’AMRF, qui rassemble près de 10 000 communes de moins de 3500 habitants (seuil fixé par l’Insee en deçà duquel une commune est considérée comme rurale), a lancé une vaste opération nationale destinée à recueillir les doléances des territoires ruraux en matière économique, culturelle et sociale. Dans les département où elle est présente, environ 70 département, l’association créée en 1971, organise des rencontres (ateliers de travail, débats, colloques…) où l’ensemble des acteurs des écosystèmes ruraux locaux planchent sur la (re)définition de la ruralité à travers des expériences positives qui ont dynamisé ces territoires. De ces échanges, des propositions concrètes naissent.
L’une des propositions phares, issue des Etats généreux de la ruralité est de réviser la Constitution en vue d’intégrer l’enjeu de l’espace. « L’article 2 de notre texte commun est identifié comme une évidence : notre République a pour principe « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Aucune référence aux espaces, à ses « territoires ». C’est cette exigence là que portent les Maires ruraux en proposant la révision de ce texte pour que la prise en compte de l’espace, de la superficie soit une réalité contraignante au même titre que l’égalité entre les citoyens dans les textes de loi et tout simplement dans la réflexion collective que nous devons avoir sur l’avenir de notre pays. » explique Vanik Berberian, président de l’AMRF.
Parallèlement, les maires ruraux ont sollicité les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils livrent leurs visions et propositions en faveur des espaces ruraux. Un bon nombre sont déjà consultables en ligne sur le site de l’AMRF. (www.amrf.fr)
Julien Thibert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide