Fermer la publicité

Le billet Eco : Le nucléaire sans transition

le 13 avril 2017 - Julien THIBERT - Editos-Billets

Le billet Eco : Le nucléaire sans transition

.

La tourmente dans laquelle est prise la firme Toshiba, au niveau de sa filière nucléaire, menace la pérennité même du conglomérat japonais dans son ensemble qui avait bâti son empire sur les semi-conducteurs. Les pertes seraient estimées à 8,6 Md€. Sa branche nucléaire, acquise aux Etats-Unis, en l’occurrence Westinghouse, s’est révélée très fragile, puisque celle-ci avait elle-même racheté une société endettée. Les Japonais n’y auraient vu que du feu… De là à conclure que le nucléaire reste une question de maîtrise, il n’y a qu’un pas. Par ricochet, le Français Engie a forcé Toshiba à lui racheter ses 40% de parts dans le projet nucléaire britannique NuGen, en faisant jouer la clause du pacte d'actionnaires qui les lie dans ce projet. Une indication supplémentaire sur la transformation profonde de la stratégie des énergéticiens en matière nucléaire ; Engie n’ayant d’ailleurs pas dépassé le stade des préliminaires dans le projet de centrales en Turquie, et en parallèle ayant engagé une politique de développement des énergies renouvelables. La transition énergétique s’opère doucement mais sûrement.





Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide