Fermer la publicité

CHRD de Lyon, l'art contemporain en migrations

le - - Exposition

CHRD de Lyon, l'art contemporain en migrations
DR - Kimsooja

"Rêver d'un autre monde", la nouvelle exposition proposée par le Centre d'histoire de la résistance et de la déportation s'inscrit parfaitement dans l'actualité.

Si la question de la migration est une problématique essentielle de l'Humanité, elle revêt aujourd'hui des aspects moins « anthropologiques » que sociétaux. Il n'est pas donc pas très étonnant que les artistes actuels s'en emparent comme objet artistique et (forcément) politique et qu'un musée national, fusse-t-il d'histoire (de l'immigration), décide d'acquérir des œuvres d'artistes contemporains. Le CHRD a choisi sept artistes dans la collection du Musée national d'histoire de l'immigration et quatre autres choisis pour leurs qualités plastiques et réflexives.


Le grand mérite de cet accrochage est non seulement de voir des pièces d'artistes contemporains, photographes ou non, mais aussi de les faire dialoguer entre elles et évidemment de poser un autre regard sur l'immigration et les migrants. Tisser d'improbables correspondances entre l'oeuvre monumentale de Barthélémy Toguo Road to exile, qui accueille le visiteur à l'entrée, en questionnant crûment l'exil et les affiches de cinéma situées sur le mur d'en face peut se transformer en jeu poétique et politique. Se plonger dans la cartographie crayonnée de l'artiste géographe Philippe Rekacewicz, qui convoque l'art et les données factuelles d'une saisissante description d'une Europe-forteresse dans une installation intitulée Mourir aux portes de l'Europe. Ou celle brodée de Marie Moreau, jeune artiste grenobloise, qui a travaillé avec trois autres artistes, deux géographes et douze demandeurs d'asile autour de la thématique. Un cartographie sensible et singulière répertoriant des lieux proches ou lointains. Ici l'actualité s'entremêle étroitement avec l'art, la frontière entre image documentaire et image artistique n'est pas  définitive, si l'on regarde le travail de Bertrand Gaudillère, photographe lyonnais membre du collectif Item, à la lisière entre le cliché de presse et d'art.

 

À l'instar de cette image extraite d'une performance de l'artiste coréenne Kimsooja qui se met très souvent en scène dans ses œuvres, de dos, vêtue de la même robe et les cheveux tressés en natte, où elle se déplace juchée sur des ballots de linge multicolores du MAC/VAL (centre d'art contemporain) de Vitry à l'Église Saint-Bernard à Paris. La démarche de Karim Kal et ses grands angles de la baie d'Alger, présentés en poster sur une palette à la disposition du visiteur, interroge le paysage et ce qu'il provoque, « cette ouverture sur l'extérieur, une envie de partir, de découvrir un vrai regard sur le reste du monde », cette fenêtre symbolisée par la mer et l'horizon que la scénographie de l'exposition a pris comme fil conducteur d'une déambulation intime dans les sous-sols du musée, qui portent encore la trace ténue de ce qui s'y est déroulé pendant la Seconde guerre mondiale et l'occupation du site par la Gestapo.


Le CHRD « fait le pari de l'expérience esthétique comme moyen d'accéder à la connaissance de problématiques douloureuses, auxquelles une couverture médiatique intense vient paradoxalement nous soustraire », inondés que nous sommes par les images produites à la chaîne, toutes plus horribles les unes que les autres. Aï WeiWei en a fait la brillante démonstration, il y a quelques semaines à peine, en se faisant photographier sur une plage de Lesbos dans la posture du petit Aylan et provoquant ainsi la polémique. Les lieux de l'art comme lieux de réflexion sensibles...


CHRD (Centre d'histoire de la résistance et de la déportation), jusqu'au 29 mai




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide