Fermer la publicité

Cirque à volonté aux Nuits de Fourvière

le -

Le cirque a toujours la cote à Fourvière ! Tellement qu'il a même éclipsé la danse, réduite à sa portion congrue cette année avec une bien pâle Nuit du tango où et ses quelques pas de danse.

Ainsi, hormis la dernière création du Cirque Plume qui plantera son chapiteau dans le parc de Parilly, les amateurs de cabrioles et acrobaties pourront découvrir Machine de cirque au Grand théâtre, la reprise de Plan B de Aurélien Bory (voir encadré) par les étudiants de la 29è promotion du CNAC (centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne) et la création de L'espace Furieux de Valère Novarina par les étudiants de la 76è promotion de l'ENSATT (École nationale des arts et techniques du théâtre) parrainée par Jalila Baccar et Fadhel Jaibi et trois propositions sous chapiteau au parc de Lacroix-Laval. En effet, après l'indéniable succès rencontré l'an dernier, Les Nuits de Fourvière remettent le couvert et en rajoutent dans la marmite.

Parce que cette fois le cirque fait son « week-end d'ouverture » les 1er et 2 juillet avec funambule, jongleurs, clowns et acrobates au menu, un concert symphonique de musiques de cirques de Nino Rota, un séance de cinéma et des ateliers cirque et musique électronique pour petits et grands.

Tout un programme pour un week-end placé sous le signe de la découverte et de la gratuité. Une belle façon de lancer les festivités qui se prolongent trois semaines durant avec cinéma sous les étoiles, bals et apéritifs musicaux concoctés par le Centre de musiques traditionnelles Rhône-Alpes (CMTRA) dans l'enceinte de l'Étoile rouge, guinguette éphémère au parquet en bois impeccablement ciré, les soirs de relâche circassienne.

Les autres soirs, le public pourra découvrir l'Homme cirque sous son chapiteau blanc, un homme multi-taches qui fait tout tout seul, même l'homme-canon. Ou encore sept Australiens volants qui repoussent les limites de la gravité dans Gravity & other myths et deux virtuoses de la roue Cyr, Juan Ignacio Tula et Stefan Kinsman. Rien de tel pour se mettre la tête à l'envers.

Nuits de Fourvière, 1er juin au 5 août, www.nuitsdefourviere.com

Aurélien Bory

On avait découvert Aurélien Bory avec ce désormais mythique Plan B dans les années 2000. Depuis le jeune homme a fait du chemin. Il est devenu l'une des valeurs sûres du nouveau cirque, mêlant allègrement danse, cirque, musique et arts visuels, s'essayant même à l'urbanisme et aux installations plastiques (comme l'année dernière pour Le Voyage à Nantes ou cette année avec une exposition au Havre, qui fête ses 500 ans). Il revient donc avec un nouveau Plan B porté par sept étudiants du CNAC et une création pour les étudiants de l'ENSATT, L'espace furieux de Valère Novarina.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide