Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Nuits de Fourvière / Cirque tous azimuts

le - - Spectacle vivant

Nuits de Fourvière / Cirque tous azimuts
Cirque Terabak

Comme à l'accoutumée désormais, les Nuits de Fourvière taillent la part du lion au cirque avec pas moins de quatre propositions et un invité d'honneur l'impayable clown magicien, Yann Frisch. À découvrir sous les étoiles du site archéologique et sous les ramures du parc de Lacroix-Laval.

Yann Frisch

« Pendant une heure, les cartes vont valser, se transformer, voler puis disparaître définitivement pour nous laisser avec cet étrange sentiment qu'on s'est laissé bouleverser et émouvoir par des morceaux de carton imprimé » écrit Yann Frisch dans la note d'intention de son prochain spectacle. Invité d'honneur de l'édition 2018 des Nuits, celui qui avait bluffé tout le monde avec son premier spectacle, devenu culte, Le Syndrôme de Cassandre, y montre le premier volet d'un cycle qu'il a poétiquement nommé les « certitudes passagères », une traversée de la magie à travers les âges et les cultures.

Pas étonnant à ce compte-là qu'il commence par les cartes à jouer, « instrument fétiche du magicien moderne, servant par ailleurs à lire l'avenir, à tuer le temps et à parier son l'argent ». Son « souhait est de faire découvrir ce que les tours de cartes expriment à la fois d'abstrait et de bouleversant. L'occasion pour (lui) aussi d'initier les spectateurs à ce langage, de raconter comment un tour se fabrique, se compose et s'écrit. Raconter surtout ce que les cartes disent de nos croyances et de nos présupposés. »

Pour ce projet au long cours, il a fait construire un « camion-chapiteau », « un laboratoire, un lieu de conception permanent, un lieu de résidence et de recherches pour ses prochaines années de magie » qui prendra place sur l'esplanade de l'Odéon, le temps de cinq représentations et dans lequel il a également prévu d'inviter le plasticien JR pour une performance inédite et le chanteur compositeur Patrick Watson.

Esplanade de l'Odéon, 6 au 11 juillet

Terabak de Kyiv

Voilà une soirée qui promet d'être belle, « une soirée comme il en existera peu » dixit le programme. On veut bien le croire ! Ce spectacle a, de fait, des atouts maîtres pour conquérir le public. Tout d'abord, la traversée féérique du fumnambule David Dimitri (dont le public de Fourvière a déjà pu voir les exploits aériens) en ouverture, au crépuscule. Ensuite, son concepteur, Stéphane Ricordel, co-fondateur de la célèbre compagnie dissoute en 2008 les Arts Sauts, qui en connaît un rayon sur le cirque et a réuni la fine fleur des circassiens ukrainiens dans un « cabaret » à sa façon, « baroque, fantasque et survolté ».

Les bouillonnantes artistes du groupe punk-rock déjanté Dakh Dauhgters qui fait un carton dans tous les festivals de musique de France et de Navarre depuis sa découverte en 2013 participent à l'aventure en insufflant leur énergie communicative et leur caractère bien trempé aux numéros de mât chinois, de voltige, d'acrobatie, de monocycle sur trampoline et de magie imaginés par les huit artistes ukrainiens.

Cerise sur le gâteau, c'est Yann Frisch qui officie en qualité de Monsieur Loyal et nous enchante (littéralement) avec ses numéros de cartes. Comme un clin d'oeil en mémoire des cabarets qui enchantèrent les nuits parisiennes des années 40 au tournant des années 80 », cette soirée promet d'être un cabaret d'un genre particulier, survitaminé et complètement barré.

Grand Théâtre, 12 et 13 juillet

Cirque Aïtal

On garde un souvenir émerveillé de Pour le meilleur et pour le pire, un petit bijou de spectacle montré en 2013 sous chapiteau dans la prairie sous l'Odéon. À deux dans une voiture, les deux complices du Cirque Aïtal touchaient les spectateurs et les spectatrices au plus juste dans une mise en scène drôlatique et touchante de leur vie de saltimbanques.

Six ans et deux enfants plus tard ils remontent leur chapiteau sous les ombrages du parc de Lacroix-Laval pour une nouvelle création, Saison de cirque. Ces deux spécialistes des portés « main à main » se sont adjoint la compagnie de sept artistes circassiens et musiciens pour continuer de parler d'eux et de la vie de cirque.

« Une saison de cirque : une année passée dans un cirque, avec une tournée qui commence l'hiver et finit l'automne, avec des artistes différents qui sont comme des saisons différentes ». Tout un programme !

Domaine de Lacroix-Laval, 27 juin au 6 juillet

Cirque Aïtal




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide