Fermer la publicité

Alain Galliano : « Lyon adhèrera à l'association Metropolis l'année prochaine »

le 14 juin 2017 - Jacques DONNAY - Collectivités

Du Congrès Metropolis aux Entretiens Jacques Cartier, le Vice-président de la Métropole de Lyon en charge des Relations internationales et de l'attractivité sera par deux fois à Montréal durant les prochains mois. Il explique pourquoi.

Vous partez lundi pour Montréal, à l’occasion du Congrès Metropolis, de quoi s’agit-il exactement ?

Je pars en effet lundi matin pour trois jours à Montréal, où se tiendra le XIIème Congrès mondial de l’association Metropolis, qui réunit plus de 130 grandes métropoles des cinq continents. Jusque-là nous n’en faisions pas partie, mais il existe des liens étroits entre Denis Coderre, le maire de Montréal, et Gérard Colomb, qui nous ont amenés à envisager une adhésion. C’est d’ailleurs Denis Coderre, qui est justement le président de Metropolis actuellement, qui m’a sollicité à ce sujet, lorsque je suis allé à Montréal, il y a 5 mois. Il considérait que, compte tenu du rayonnement et de l’attractivité de Lyon, nous avions toute notre place dans l’association. Cette année, pour notre première participation, je serai présent en tant qu’observateur, mais notre adhésion sera officielle dès l’année prochaine.

Quels seront les thèmes abordés à l’occasion du Congrès annuel de Metropolis ?

Toutes les problématiques que rencontrent l’ensemble des grandes métropoles de la planète sont abordées lors de ces congrès. Cela va du développement économique aux transports, en passant par le numérique et la ville intelligente… Celui de cette année a pour thématique : Enjeux globaux, Métropoles en action.

Est-ce que d’autres métropoles françaises sont adhérentes ?

Le Grand Paris est actuellement la seule métropole française adhérente, aux côtés de douze autres grandes agglomérations, parmi lesquelles on retrouve notamment Berlin, Lisbonne, Moscou, Athènes... D’ailleurs, Lyon sera seulement la deuxième métropole européenne non capitale à rejoindre cette association, après Barcelone.

Dans la foulée, vous retournerez à Montréal au mois d’octobre prochain pour le trentième anniversaire des entretiens Jacques Cartier…

En effet, je serai à Montréal du 16 au 18 octobre prochains, avec une importante délégation et ce sera bien évidemment un temps fort du deuxième semestre pour la Métropole de Lyon. Nous célèbrerons en effet à cette occasion le trentième anniversaire de cet événement unique en son genre, qui mobilise un peu plus de monde chaque année. Dans le même temps, ce sera également l’occasion pour nous de fêter le 375ème anniversaire de Montréal.

Quelle importance attachez-vous à ce rendez-vous annuel ?

Je considère que c’est un temps fort de notre année. D’autant plus fort d’ailleurs, que nous avons progressivement fait évoluer l’événement en élargissant le champ de réflexion. De rencontres exclusivement académiques et scientifiques à l’origine, nous sommes passés à un rendez-vous international prenant également en compte les aspects économiques, avec la participation de nombreuses entreprises. Au même titre que le Congrès Metropolis dans le futur, c’est un événement qui compte dans la vie internationale de notre cité.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide