Fermer la publicité

Lyon, rendez-vous européen du roman noir

le 09 mars 2016 - Charlotte MOUNARD - Cinéma / Livres - article lu 97 fois

Lyon, rendez-vous européen du roman noir
© Laurent Bouchard - Quais du Polar - L'année dernière, 70 000 visiteurs ont écumé la ville de Lyon à la recherche de perles littéraires savoureuses

Du 1er au 3 avril, la 12e édition de Quais du Polar se déploie sur l'ensemble de la Métropole. En réunissant 120 auteurs de 21 nationalités (Richard Price, Anthony Horowitz, Arnaldur Indriðason, David Lagercrantz…), elle confirme son rang de première manifestation culturelle du livre en Europe.

Amateurs de romans noirs, néo-gothiques ou nouvelles policières, ne manquez surtout pas les Quais du Polar, qui font trembler la ville de Lyon chaque année à l’arrivée du printemps. Seule manifestation culturelle indépendante de la région à bénéficier du label Grand Tour, l’événement s’impose plus que jamais comme un marqueur de territoire. Rendez-vous incontournable des écrivains, libraires et éditeurs, il conserve la ligne de conduite qui fait son succès depuis sa création en 2004 : permettre aux amateurs du genre de rencontrer leurs auteurs favoris en toute convivialité.
Aux commandes d'une équipe organisationnelle 100 % féminine, Hélène Fischbach, directrice artistique de la manifestation, revient sur la préparation d’une édition pas tout à fait comme les autres : « Nous avons vécu une année douloureuse, au cours de laquelle la France a été attaquée dans ses valeurs fondamentales. Cela nous a fait prendre conscience de l’importance des acteurs culturels. » Depuis toujours, l’Hexagone est enviée pour ses librairies indépendantes et son accès simplifié à la culture. « D’où l’importance de décloisonner toujours plus les auteurs et les lecteurs, de les fédérer grâce à leur passion de la langue et d’ouvrir la lecture à tous les publics. »


Et que ces derniers se rassurent : du boulimique de romans noirs au lecteur passionné de la rubrique faits divers, en passant par le cinéphile en mal de sensations fortes… Tous trouveront largement de quoi assouvir, cette année encore, leur soif du noir. Une soixantaine de rencontres d’auteurs et 21 projections de films sont ainsi programmée sur trois jours, avec des rendez-vous disséminés sur l’ensemble du territoire métropolitain (Ecully, Saint-Fons, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or).
Parmi les vedettes annoncées, quelques grands noms de la littérature internationale : Richard Price, William Boyle ou encore les maîtres du polar scandinave Jo Nesbø et Arnaldur Indriðason. Les 10 ans d’Actes Noirs constituent aussi l’occasion rêvée d’inviter David Lagercrantz, auteur du 4e tome de la série qui a fait le succès de la maison d’édition, Millenium. Quant à Amélie Nothomb, elle viendra lire des passages de son dernier roman, Le crime du comte Neville, avant de se plier à son exercice favori : la séance de dédicaces.


La découverte du polar africain fait aussi partie des temps forts 2016, tout comme le grand focus consacré à la francophonie, avec la présence de 17 écrivains originaires de Belgique, de Suisse, du Québec, du Gabo et du Togo. Hercule Poirot tutoiera James Bond dans le cadre d’un retour aux sources du polar britannique et d’un focus dédié à l’espionnage avec Anthony Horowitz, auteur de la nouvelle série des aventures de 007. Et, côté projo, Irvine Welsh, auteur du cultissime Trainspotting, viendra présenter ce qui reste « son livre préféré » lors d’un visionnage de l’adaptation de Danny Boyle. Bertrand Tavernier introduira également son film Dans la brume électrique.


Inscrivez-vous d’urgence aux "murder parties" de l’Ecole nationale supérieure de la police, qui ouvre exceptionnellement ses portes au public pour une visite exclusive de sa collection criminalistique, avec démonstrations de gestion de scènes de crimes et présentation d’armes. Enfin, ne manquez pas la traditionnelle enquête dans les rues de Lyon, qui prévoit d’envoyer les détectives en herbe résoudre le mystère de la disparition d’une statue antique. L’année dernière, plus de 10 000 curieux avaient sorti leur loupe.

L’Odéon planche sur l’avant-première

La Comédie Odéon signe sa première participation à Quais du Polar. Pour l’occasion, le café-théâtre propose, en avant première, une représentation en harmonie avec la manifestation littéraire. Gare au gun Gone ! narre l’histoire de Marcel Pichon, qui découvre que sa fille a disparu. Auteur de polar de profession, l’homme va peu à peu devenir le héros de sa propre vie. Sur l’écriture fine et ciselée de Gilles Morales et Jean-Louis Rapini (qui assure aussi la mise en scène), la pièce trucule et bouscule avec une inspiration très « Monty Python ». Cet agréable moment, qui nous transporte à Lyon  dans les années 1960 lyonnaises, donne le tempo de cette 12e édition.

Comédie Odéon, le 21 mars à 20 h



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide