Fermer la publicité

Best of 2017, acte I

le 31 juillet 2017 - Philippe JAYET - Enchères

Best of 2017, acte I
" Le Moulin de la Galette à Montmartre " par Utrillo adjugé 58 392 EUR (frais inclus)

De janvier à juin, plus d'une cinquantaine de ventes volontaires ont animé le paysage lyonnais des enchères sur le marché de l'art. Nous avons demandé à chacune des maisons de ventes lyonnaises de choisir pour ce « best of », l'objet qui symbolise le mieux leur activité sur les six premiers mois de 2017.

L'épée de Marchand chez de Baecque & Associés

 

C'est sans aucun doute LA vente de l'année, celle qui du moins aura fait couler le plus d'encre à son propos. Et s'il faut isoler un objet, sans doute l'épée du commandant Marchand adjugée 16 000 € (hors frais) est l'objet le plus emblématique de cette vente à propos de laquelle Maître Etienne de Baecque précise : « Mon choix se porte sur la collection du Général Marchand, mise en lumière sur la scène des enchères les 22 et 23 février 2017. C’est l’essence même de notre métier de fouiller, dénicher, découvrir… Cette quête nous a permis de trouver, cette fois, des cartons et des malles remplis, profondément endormis dans des placards. Dans ces cartons, et dans ces malles, des documents, des cartes, des livres, des photographies, des uniformes, une épée d'honneur de toute beauté. Un passé glorieux enfoui là, bien à l’abri. Une vie riche, mouvementée et passionnante qui dévoile progressivement ses coins et recoins devant nos yeux. Sortis de leur torpeur, étudiés, photographiés, catalogués, les effets personnels, ainsi valorisés, du héros de Fachoda et de l’épopée coloniale de la France, ont vivement agité les musées et les associations. En totalisant 44 préemptions de l’Etat, la France a pu s’enorgueillir d’un fonds patrimonial de premier plan pour ce personnage illustre, qui a connu tous les honneurs grâce à son incroyable exploit : la traversée de l’Afrique en trois ans de l’Atlantique à la Mer Rouge dans des conditions épiques, lors de la Mission Congo-Nil - et à sa forte résistance aux Anglais pendant l'épisode de Fachoda, qui mit à mal l’Entente Cordiale et faillit déclencher une guerre entre les deux grandes puissances coloniales. Notre récompense, c’est le formidable succès de ces deux jours de ventes, l’intérêt passionné qu’elles ont soulevé et d’avoir contribué à conserver les souvenirs du Général en France, maintenant exposés et accessibles au plus grand nombre, en les présentant dans les meilleures conditions possibles ».

 

Le Moulin d'Utrillo chez Ivoire Lyon

 

58 392 € (frais inclus), c'est la très belle enchère portée le 13 mars à Lyon Presqu'ïle, sous le marteau de Maîtres Bérard et Péron, sur Le Moulin de la Galette à Montmartre, une œuvre emblématique du travail de Maurice Utrillo déclinée dans cette version sous les lumières du printemps, avec belles en chapeau sur fond de couleurs chatoyantes.

 

La Toyota Célica de Sainz et Auriol aux Brotteaux

 

Montée dans les tours le 18 mars aux Brotteaux sous le marteau de Maître Claude Aguttes, avec l'adjudication à 198 120 € (frais inclus) pour une Toyota Celica GT4 ST 185, ex-bolide de Carlos Sainz avec lequel il décrocha la 3e place du rallye d'Australie en 1992, contribuant ainsi à l'obtention la même année du titre de Champion du monde des rallyes pour Toyota, avant que Didier Auriol replace cette voiture mythique sous les lumières du 42e rallye de Suède.

 

Le lampadaire « Figure » de Giacometti à l'hôtel d'Ainay

 

Attendu entre 60 et 80 000 €, c'est finalement à 138 000 (hors frais) qu'est adjugé le 6 avril, sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre, ce rarissime lampadaire dit « Figure » ou « Tête de femme », travail en bronze d'Alberto Giacometti. « J'ai choisi le lampadaire de Giacometti, parce qu'au delà de la beauté et de la modernité de l'objet, l'adjudication obtenue prouve qu' en vendant à Lyon un objet un peu exceptionnel, on obtient des résultats d'enchères équivalents à celles de maisons parisiennes et étrangères. Cela permet de mettre en exergue plus facilement un objet qui aurait été « un peu perdu » au milieu d'autres dans des grandes ventes. Grâce à Internet et à la transmission des ventes en live, on obtient des résultats d'enchères souvent supérieurs, si ce n'est comparables à ceux des grandes maisons de ventes. »

 

Un étui à message chinois chez Bremens Belleville

 

Voilà un objet bien peu courant que cet étui à message chinois en cuir ciselé, laqué et doré sur âme de bois représentant l'empereur Qianlong sur son cheval à la manière de Lang Shining. Attendu entre 5 000 et 8 000 €, il confirmait son estimation le 18 juin avec une adjudication sous le marteau de Maîtres Bremens et Belleville à 6 750 € (frais inclus).

 

Histoire du Règne de Louis XIII chez Artcurial

 

C'est un précieux exemplaire relié pour l'Impératrice Maria Feodorovna (1759-1828) que nous présentaient Maîtres Michel Rambert et Agnès Savart le 31 janvier chez Artcurial. Complet en 10 tomes reliés en 18 volumes, cette Histoire du Règne de Louis XIII, roi de France et de Navarre, parue entre 1750 et 1751 pulvérisait son estimation annoncée entre 4 000 et 6 000 € pour être finalement adjugée 23 000 € (hors frais).





Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide