Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Le Moi de la danse, la danse en partage !

le - - Spectacle vivant

Le Moi de la danse, la danse en partage !
Weaver-quintet d'Alexandre Roccoli

Deuxième édition du Moi de la danse, ce temps fort autour des arts chorégraphiques ne se contente de montrer des spectacles mais permet aussi d'entrer, concrètement, dans la danse et de s'interroger sur elle. Une belle façon de commencer l'année !

Depuis l'an dernier, après la disparition du festival Aires de jeu qui mêlait musique et danse contemporaines, les Subsistances ont lancé ce nouvel événement qui rassemble de jeunes chorégraphes et des artistes plus repérés, et même des habitués des lieux.

Ainsi Harris Gkekas, transfuge du Ballet de l'Opéra de Lyon, a présenté cette semaine un solo qu'il a créé en 2016 et qu'il remet de nouveau sur le métier tandis que Cécile Laloy donne à voir sa dernière pièce, créée en novembre dernier à la Comédie de Saint-Étienne, un étonnant duo sur les relations amoureuses.

Suivra Weaver-quintet d'Alexandre Roccoli, fidèle du lieu, une pièce en perpétuel mouvement co-produite par les Subs, qui reprend d'anciennes vidéos issues de productions précédentes et tricote les gestes anciens de la tarentelle, ceux des ouvrières tisseuses et ceux de la transe d'aujourd'hui. La semaine suivante sera consacrée à Christian Rizzo, le directeur du CCN (Centre chorégraphique national) de Montpellier.

Avec un solo écrit il y a 10 ans pour une danseuse rencontrée lors d'une commande pour le Ballet de l'Opéra de Lyon et une rencontre Grand témoin où celui qui ne se destinait pas du tout à la chorégraphie mais plutôt aux arts plastiques et à la mode (qu'il n'a jamais pour autant délaissés) pourra évoquer son travail et ses orientations de recherches.

Pour clore le festival en beauté, Thomas Lebrun, autre directeur de CCN (celui de Tours) s'invite avec sa dernière pièce, créée en novembre 2016, Les Rois de la Piste, une joyeuse sarabande de personnages se trémoussant (mais pas seulement) sur de la musique funk, dressant un saisissant portrait de nos stratégies de séduction. À mettre en pratique juste après le spectacle, pour le « bal dansant » animé par les interprètes !

Les Subsistances, jusqu'au 3 février, www.les-subs.com

Alvin Ailey II à la Maison de la danse

C'est une des plus belles compagnies américaines qui nous arrive de New-York. Héritière du patrimoine du chorégraphe afro-américain Alvin Ailey, elle est la petite sœur de l'Alvin Ailey American dance theater, formant des interprètes à l'excellence pour des pièces de répertoire ainsi que celles de chorégraphes moins célèbres. C'est exactement le cas de ce programme qui réunit Revelations, chef d'oeuvre vénérable cinquantenaire d'Ailey et deux opus tout récents, Circular de Jae Man Joo, écrite en 2016 et Breaking point de Renee I. McDonald, jeune chorégraphe d'origine jamaïcaine., en avant-première française. Maison de la danse, 16 au 21 janvier, www.maisondeladanse.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide