Fermer la publicité

Dezing, le festival qui s'envole

le - - Spectacle vivant

Dezing, le festival qui s'envole
DR - Les Têtes de vainqueurs

Un petit festival bon enfant et sans prétention s'est monté en terres beaujolaises. Pour sa troisième édition, bonne bouffe, vin et festivités en tous genres seront encore au rendez-vous du festival Dezing. À découvrir lors d'un week-end champêtre et chaleureux.

C'était il y a un peu plus de trois ans. Camille Lapierre, jeune femme du cru et viticultrice (la fille du célèbre vigneron Marcel Lapierre, pionnier du bio) décide, avec quelques amis, de lancer un festival qui mêlerait produits locaux, dont les vins de Beaujolais (nous sommes ici au cœur du vignoble, entre Brouilly au sud, Fleurie au nord et Morgon à l'est), bonne musique et sensations fortes.
Un cocktail détonnant qui a fait naître le festival Dezing, manifestation festive et conviviale se déroulant sur deux jours les deux années précédentes, et cette année sur trois jours, pour faire durer le plaisir. Sur une piste désaffectée de l'aérodrome de Pizay, le festival plante ses tentes et son matos pour trois jours de bonne bouffe, bon vin et bonne musique. Privilégiant le local, tant pour les produits que les groupes invités, il n'hésite pas à faire appel à quelques têtes d'affiche régionales, pas trop tout de même, tout en développant un éclectisme de bon aloi.

Entre théâtre de rue, fanfare, rock musette, chanson française, hip-hop vitaminé, électro survoltée et crus de Beaujolais (plus de 80 références proposées, malgré tout), on peut même s'envoyer en l'air (lire l'encadré) en profitant d'un baptême en ULM ou en montgolfière avec des professionnels. C’est aussi un village d’artisans créateurs, des déambulations d’artistes de rue et des ateliers participatifs musicaux, un espace camping, et même des animateurs pour s'occuper des enfants. Le rêve, quoi !


Festival Dezing, aérodrome de Pizay, Saint-Jean-d'Ardières, du 18 au 20 août, www.festival-dezing.com

Baptême de l'air et paysages

Entre deux concerts, un verre de vin et une tranche de saucisson, la bonne idée du festival c'est aussi de pouvoir prendre de la hauteur en effectuant un petit vol en ULM, une sortie en montgolfière au dessus du site. En effet, si la piste où se déroule le festival est désaffectée, l'aérodrome de Pizay est toujours en activité et propose des tarifs pour les festivaliers, histoire de s'offrir un dépaysement inoubliable, et regarder du ciel les paysages du Beaujolais. À réserver aux initiés, d’autres vols en ULM, avion léger (multiaxe), planeur, paramoteur, ou encore montgolfière (vol libre). Sensations fortes garanties !




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide