Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Biom'up va construire une usine à la hauteur de ses ambitions

le - - Entreprise de la semaine

Biom'up va construire une usine à la hauteur de ses ambitions
Biom'up - David Kimelfeld et Fouziya Bouzerda ont visité l'actuel site de production de Saint-Priest..

Le laboratoire san-priot s'apprête à lancer son premier produit hémostatique sur le marché. Pour préparer l'avenir, la construction d'une nouvelle usine de production et le recrutement de 150 personnes sont prévus.

Depuis 6 mois, les succès s'enchaînent pour Biom'up. Créée en 2005 et implantée à Saint-Priest, l'entreprise vient d'annoncer une nouvelle étape marquante de son développement avec la construction d'une usine de production de 7 000 m2 et la création de 150 à 200 emplois d'ici 2020-2021. Cette opération, dotée d'un plan d'investissement de 15 M€, doit permettre de décupler les capacités de production du laboratoire (lire interview ci-dessous).

Ce projet s'inscrit dans la continuité des récentes réussites de Biom'up. En octobre dernier, l'entreprise de près de 100 collaborateurs concrétisait son entrée en bourse sur Euronext et levait à cette occasion 42,5 M€. Il y a quelques jours, la biotech concluait une nouvelle levée de fonds de 40 M€ dans une opération d'augmentation de capital et d'emprunt obligataire. « Sur les 4 dernières années, nous avons levé plus de 130 M€, principalement au cours des 6 mois écoulés. Ces fonds vont nous permettre de nous lancer à l'assaut de l'Europe, des Etats-Unis, de l'Australie et du Japon », se félicite Etienne Binant, directeur général de Biom'Up.

Car c'est bien le monde entier que la biotech veut conquérir et notamment le marché américain où elle a déjà fait un coup d'éclat. En décembre 2017, la FDA, autorité de contrôle américaine des produits médicamenteux, a donné avec 7 mois d'avance sur le calendrier initial son feu vert à l'entrée sur son territoire. « Nous avons reçu l'approbation pour commercialiser aux Etats-Unis notre produit phare Hemoblast Bellows », résume Etienne Binant. L'approbation de la FDA s'est appuyée sur les résultats d'une étude menée auprès de 412 patients admis en chirurgies cardio-thoracique, abdominale ou orthopédique. Au regard du caractère exceptionnellement favorable des résultats intermédiaires, à savoir 93 % d'efficacité à 6 minutes, les membres du Comité indépendant ont recommandé d'anticiper la clôture de l'étude et d'engager une soumission plus rapide du dossier.

Pour expliquer les performances du produit Hemoblast dans l'arrêt des saignements pendant les opérations chirurgicales, le directeur général de Biom'up met en avant une formulation innovante de 3 ingrédients. Le collagène à base de derme porcin permet d'absorber le sang, la thrombine favorise la coagulation et le glucose stabilise le caillot. « Sous forme de poudre prête à l'emploi, notre produit affiche une efficacité supérieure aux compresses et peut être mis en œuvre sans délai contrairement à d'autres produits qui demandent près de 30 minutes de préparation », souligne Etienne Binant. C'est en juillet prochain que l'entreprise mettra sur le marché son produit avec l'ambition de devenir le leader mondial de l'hémostase chirurgicale.

Etienne Binant : « Nous voulons prendre 15 % d'un marché de 2 Md$ »

Vous annoncez la construction d'une nouvelle usine, mais où doit-elle s'implanter ?

Nous souhaitons rester en région lyonnaise où nous avons toujours reçu un fort soutien des collectivités et des acteurs économiques dès notre création avec des dispositifs comme Créalys, Novacité ou iDéclic. Nous comptons sur la Métropole de Lyon pour nous aider dans notre recherche de foncier. Nous avons des contraintes réglementaires à respecter et veillerons également à l'accessibilité du site. Notre usine de production s'étendra sur 7 000 m2 dont près de 1 500 m2 de salles blanches. Pour faire fonctionner ce nouveau site, nous devrons recruter 150 à 200 personnes, notamment sur des postes de production, d'ingénierie et de qualité.

Dans quelle mesure allez-vous augmenter vos capacités de production ?

Notre usine actuelle nous permet de produire 100 000 unités par an, soit un chiffre d'affaires potentiel de 20 M€. Avec notre future usine, nous avoisinerons le million d'unités par an, soit 200 M€ de chiffre d'affaires.

Que représente le marché de l'hémostase et quelle place voulez-vous occuper ?

Notre secteur est évalué aujourd'hui à 2 Md$ et nous avons l'ambition de prendre 15 % de part de marché.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide