Fermer la publicité

Grands rendez-vous 2016 6

le 28 décembre 2015 - Rédaction - Economie : les grands rendez-vous 2016

Grands rendez-vous 2016 6
D.R. - Ce sera cette année le 13e Salon des Entrepreneurs

.

Six matchs de l’Euro 2016 à Lyon

 

Selon l’UEFA, l’Euro 2016 de football devrait rapporter 1,3 Md€ à l’économie française. Les villes qui accueillent des matchs sont en première ligne pour bénéficier de cette manne financière. En amont, les appels d’offres pour l’organisation de l’événement sur des prestations d’accueil, de ménage, de sécurité, d’électricité… seront accordés à 80 % à des entreprises locales, d’après l’organisateur. Lors de l’événement, les hôteliers, restaurateurs et commerces profiteront de la venue des visiteurs, près de 500 000 spectateurs dont 60 % d’étrangers, attendus en Rhône-Alpes. Sans compter les retombées médiatiques : quelque 150 millions de téléspectateurs du monde entier seront devant leurs écrans pour suivre les matchs se déroulant au Grand Stade de Décines, les 13 juin (1er tour), 16 juin (2e tour), 19 et 22 juin (3e tour), 28 juin (huitième-de-finale) et 6 juillet (demi-finale).

 

 

Du 7 au 10 juin : une conférence scientifique pour les 50 ans du Circ

 

Le Centre international de recherche sur le cancer, implanté à Lyon Grange-Blanche, tiendra une conférence scientifique au centre de congrès de Lyon pour marquer le 50e anniversaire de sa création. Au programme : la recherche, les innovations, la prévention et la détection précoce, avec l’intervention d’oncologues et de chercheurs du monde entier pour soutenir les débats de l’organisme membre de l’OMS. Le grand public aura l’occasion d’assister à une grande conférence, avant la tenue du symposium scientifique, le 6 juin de 18 h 30 à 20 h 30 au siège du Circ, cours Albert-Thomas dans le 3e arrondissement de Lyon, sur le thème « Avancer contre le cancer ».

 

 

Les 15 et 16 juin : Salon des Entrepreneurs et Lyon CCI Academy

 

La 13e édition du Salon des entrepreneurs se déroulera au centre de congrès de Lyon. Une centaine de conférences et ateliers ponctueront ces deux journées consacrées à l’entrepreneuriat. Les organisateurs attendent 15 000 visiteurs, qui pourront s’informer et se former sur les stands des 150 partenaires et exposants. A cette occasion, la CCI de Lyon organise la Lyon CCI Academy. Objectif : valoriser les 5 projets de création les plus prometteurs, accompagnés par la CCI. Cinq entrepreneurs auront 10 minutes pour défendre leur business plan, en public et devant un jury. Deux prix seront remis à l’issue des pitchs : le prix coup de cœur du jury bénéficiera, de la part des partenaires, d’outils renforcés pour aider l’entrepreneur à développer et à promouvoir sa future entreprise. Le public décernera également son prix coup de cœur à l’applaudimètre.

 

 

Les 28 et 29 juin : 6e Forum Plastipolis

 

Théâtre traditionnel du Forum Plastipolis, dont ce sera cette année la 6e édition, l’Espace Tête d’Or accueillera également la 4e édition de Plastics Meetings, la convention d’affaires internationale de la plasturgie. Ces deux rendez-vous de la filière permettront à la fois de faire le point sur l’actualité du marché au travers d’une série de conférences, mais également de bénéficier de contacts ciblés grâce à une méthodologie de rendez-vous d’affaires. Au cours de ce double événement unique, les visiteurs auront également l’occasion de découvrir durant deux journées l’évolution des technologies de la filière polymère. Cette année, 4 grands thèmes seront à l’honneur : partager une vision de l’avenir, oser l’innovation, réussir son développement, viser l’international. matériaux, la mécanique et la plasturgie au niveau européen et international. 

 

 

Aéroports de Lyon privatisé

 

Le gouvernement souhaite privatiser plusieurs aéroports français, dont Aéroports de Lyon, et ainsi céder ses 60 % du capital. La CCI de Lyon possède 25 % et les collectivités, dont la Région, 15 %. L’appel d’offres est attendu pour début 2016. Les forces économiques locales semblent prêtes à répondre aux exigences de l’Etat afin que Lyon-Saint Exupéry ne revienne pas à des investisseurs chinois, comme ce fût le cas à Toulouse, par exemple. ADP (Aéroports de Paris) a déjà fait savoir que le site lyonnais ne l’intéressait pas, contrairement à Nice, lui aussi concerné par le désengagement de l’Etat. L’aéroport lyonnais accueille quelque 8,5 millions de passagers par an et présente de bonnes perspectives d’expansion si les investissements sont maintenus.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide