Fermer la publicité

Sous le sceau de la Ville de Lyon

le 04 février 2016 - Sté^phanie Polette - Les musées dans tous leurs états

Sous le sceau de la Ville de Lyon
© : DR - Un budget contraint « incite à se serrer les coudes »

Lié à la Bibliothèque municipale de Lyon jusqu'en 2000, le Musée de l'Imprimerie et, depuis 2014, de la Communication graphique, est devenu Musée de France, sous la tutelle de la direction des affaires culturelles de la Ville de Lyon. Il dispose d'un budget contraint et maîtrisé.

« Nous sommes encadrés dans le bon sens du terme, affirme le tout nouveau directeur du musée de l’imprimerie et de la communication graphique, Joseph Belletante. Le musée n’est pas autonome. Il dispose d’un budget de fonctionnement, de l’ordre de 160 000 € par an, hors personnel qui est pris en charge directement par la Ville de Lyon. Nos dépenses doivent être justifiées par un projet et nous avons l’engagement moral avec la municipalité de trouver des recettes annexes. » La boutique rapporte près de 30 000 € par an. Les 35 000 entrées par an contribuent aux finances du musée.

Bien que le musée « ne coûte pas cher à la ville », la direction doit réfléchir à des apports privés, de quelle que nature qu’ils soient. « Les espaces du musée sont privatisés, détaille Joseph Belletante. Selon les thématiques des expositions temporaires, des partenaires privés sont sollicités. Des entreprises nous aident en imprimant gracieusement certains documents. Mais chaque action est validée par les finances de la Ville. » Un budget contraint « incite à se serrer les coudes », avance dans un sourire Joseph Belletante. « Nous travaillons davantage avec les autres musées de Lyon comme Gadagne ou le silo de la bibliothèque centrale pour profiter de leurs archives et mutualiser les moyens. »

Augmenter la fréquentation du lieu contribuera à accroître ses recettes. Ouvrir son champ d’action à la communication graphique en 2014 a eu un double impact : rajeunir le public des visiteurs et pouvoir monter des expositions plus « bankables ». Jusqu’au 31 janvier, l’exposition « Scoop : une histoire graphique de la presse » a largement assuré la promotion du musée. Prochainement, l’équipe de la rue de la Poulaillerie bénéficiera de la notoriété d’une exposition consacrée aux affiches publicitaires. L’occasion de convaincre les grands annonceurs nationaux de s’associer financièrement, ou via le mécénat, à cet événement de courant 2016.
S.P.





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide