Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Opéra /Le Cercle de craie, nouvelle création à Lyon

le - - Spectacle vivant

L'opéra de Lyon, sur proposition de son directeur Serge Dorny, présente à partir de samedi 20 janvier, la dernière création maison, Le Cercle de craie de l'Autrichien Alexander von Zemlinsky (1871-1942). La mise en scène a été confiée à Richard Brunel, le directeur de la Comédie de Valence, et la direction musicale au chef Lothar Koenigs.

Cette fable brillante sur la justice, l'amour et le destin, tirée d'un drame chinois du XIIIe siècle, mêle avec bonheur le post-romantisme le plus lyrique et les influences orientalistes ou jazzy.

Dernier opéra achevé d'Alexander von Zemlinsky imaginé en 1932, alors que les rumeurs du nazisme se font toujours plus insistantes, Le Cercle de craie s'éloigne de l'esthétique post-romantique dans laquelle le compositeur, beau-frère d'Arnold Schönberg et héritier de Gustav Mahler et Richard Strauss, évoluait jusque-là pour mêler influence du jazz et stylisation orientale dans un langage puissamment lyrique.

En 1933, plusieurs théâtres allemands auraient dû proposer simultanément la création du Cercle de craie, mais l'arrivée au pouvoir des nazis rendit la chose impossible. C'est finalement à Zurich qu'aura lieu la première. Cette parabole intemporelle sur la justice et le destin va réunir à Lyon un plateau vocal d'exception, notamment : Ilse Eerens, Lauri Vasar, Martin Winkler, Nicola Beller Carbone, Stephan Rügamer, Doris Lamprecht, Hedwig Fassbender…

Adapté de la pièce de Klabund, elle-même tirée du drame chinois de Ling Sing-Tao (XIIIe siècle), cette œuvre politique dénonce la misère, l'oppression et la corruption, cette parabole, entre conte de fée et réalisme social, conte le triomphe d'une jeune fille promise à un destin tragique… Le Cercle de craie présente le destin de Haïtang, une jeune femme qui traverse des épisodes très violents : la mort de son père, la prostitution, une fausse accusation, une condamnation à mort, etc.

Cette pépite méconnue entre aujourd'hui au répertoire de l'Opéra de Lyon dans une mise en scène de Richard Brunel qui s'inspire de la Chine d'aujourd'hui, évoquant un monde cruel…

Richard Brunel, régional de l'étape, a débuté sa formation à la Comédie de Saint-Etienne. Directeur depuis 2010 de la Comédie de Valence (Drôme), il met en scène de l'Opéra partout en Europe. Comme dernièrement, en 2017, lorsqu'il créa La Traviatia de Verdi au Stadttheater de Klagenfurt (Autriche).

En 2012, il mit en scène la création mondiale Re orso de Marco Stroppa à l'Opéra comique, puis Les Noces de Figaro de Mozart au Festival d'Aix-en-Provence, et Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann à La Comédie de Valence et à l'Opéra de Lyon.

En 2015, il créait Dialogues des Carmélites de Poulenc au Stadttheater de Klagenfurt et remporte le prix de la scénographie lors des Österreichischer Musiktheaterpreis 2016.

Au théâtre, Richard Brunel a étoffé sa formation aux côtés des plus grands : Bob Wilson, Krystian Lupa, Alain Françon et Peter Stein.

Il met en scène en 2011 Les Criminels de Bruckner, spectacle qui obtient le prix Lherminier du Syndicat de la critique. En 2015, il met en espace En finir avec Eddy Bellegueule d'Édouard Louis et crée Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès.

En 2017, il imagine Pas encore aux côtés de Samuel Achache, Mathurin Bolze et Clément Rousseaux. Dîner en ville de Christine Angot (2017) est actuellement en tournée et il créera en mai 2018 Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka.

Le Cercle de craie a été proposé par le directeur de l'Opéra de Lyon Serge Dorny. Ce n'est pas par hasard que l'oeuvre a été proposée à Richard Brunel, un habitué de la maison lyonnaise d'opéra: « Je pense au premier opéra que m'a proposé Serge Dorny à Lyon, explique Richard Brunel, Celui qui dit oui, celui qui dit non, de Bertolt Brecht et Kurt Weill et aussi à La Colonie pénitentiaire, de Philip Glass, deux opéras dans lesquels la question de la justice était très présente. »

Pour cette version du Cercle de craie, la direction musicale est confiée à l'Allemand Lothar Koenigs, qui était directeur musical de l'opéra national du Pays de Galles jusqu'en 2016. Il a dirigé de très nombreuses formations en concert en Allemagne, en Grande-Bretagne, Italie, Espagne, Belgique. Il dirigera dans les prochaines saisons Ariane à Naxos à Munich, un projet de concert avec l'orchestre symphonique de la BBC…

Du samedi 20 janvier au jeudi 1er février-2 h 30 en allemand sous titré .

http://www.opera-lyon.com




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide