Fermer la publicité

Alptis assure sa longueur d'avance

le 07 mars 2016 - . - Transition numérique c'est maintenant ou jamais

Alptis assure sa longueur d'avance
DR - Marie Content

Le numérique est présent à tous les étages de l'assureur lyonnais depuis plus de 10 ans. Complètement intégré aux fonctionnements internes, avec les courtiers et les clients, le digital vise à améliorer la connaissance des publics pour faciliter la mise sur le marché des produits.

Le virage du numérique a été pris très tôt par le courtier en assurances lyonnais Alptis. « Dès 2005, c-mon-assurance.com distribuait nos produits d’assurance via le web, avance Marie Content, directrice générale de cette filiale et chargée du projet numérique au sein du groupe. En 2009, nous étions parmi les premiers à proposer la signature électronique sécurisée avec un code confidentiel type 3D Secure, ensuite largement déployé par les banques. Ce qui a facilité l’utilisation de cet outil. En 2010, nos partenaires courtiers avaient à leur disposition un extranet. 2012 marquait la création du comparateur mutuelle.fr qui analyse les offres de 16 mutuelles. Il reçoit quelque 5 000 visites chaque mois. Alptis a toujours été très en avance sur les aspects technologiques. »

Cette démarche vise à suivre l’évolution sociétale pour inscrire l’entreprise dans les évolutions liées au digital. « Nous avons pris le parti d’être en avance sur les technologies à proposer. On accepte d’innover et d’investir un peu tôt pour être prêts quand le marché est mature. Le sujet de la signature électronique a été, à l’époque, bâti avec une start-up lyonnaise car peu de gros acteurs s’étaient emparés de la question. Etre pionnier a du bon ! »

Marie Content manage une petite équipe de trois personnes qui a pour fonction d’assister les autres directions dans l’appropriation des projets digitaux. « Mon objectif est que chaque direction opérationnelle s’empare du digital de façon transversale. »
Le prochain chantier d’Alptis concerne la data. « Le projet Smart data réunira plusieurs directions, l’actuariat, la DSI, la communication, pour améliorer, selon les données collectées, la performance opérationnelle de certains systèmes. » La démarche entend pousser un peu plus loin l’expérimentation de mutuelle.fr qui fournit des informations sur le parcours du consommateur et ainsi améliorer la mise sur le marché des produits d’assurance.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide