Fermer la publicité

Durant la grossesse, indispensable calcium

le - - Santé

Durant la grossesse, indispensable calcium

Les plus hautes autorités l'affirment : il existe un rapport inverse entre la consommation de calcium et le risque d'hypertension artérielle.

Ainsi, comme le rappelle l'Organisation mondiale de la santé, « normalement, au début de la grossesse, la tension diminue, puis remonte lentement jusqu'à l'accouchement ». Mais certains facteurs « comme une faible consommation de calcium perturbent cet équilibre et accroissent le risque de pré-éclampsie. » Elle recommande donc « dans les populations où l'apport en calcium est faible, une supplémentation dans le cadre des soins prénatals pour prévenir la pré-éclampsie chez les femmes enceintes, en particulier chez celles qui présentent un risque plus élevé d'hypertension. »

Le risque d'hypertension inhérent aux faibles apports en calcium ne concerne pas uniquement la grossesse, mais peut résonner à plus long terme. Dans un récent travail norvégien, les chercheurs de l'Université de Bergen ont cherché à savoir s'il était possible de prédire le risque d'hypertension dans les 10 ans après l'accouchement en fonction de l'apport calcique durant la grossesse.

Et le résultat est surprenant. En s'attardant sur une cohorte suivie sur plusieurs années, ils ont constaté que chez les femmes qui avaient développé une hypertension gestationnelle et présentaient de faibles taux de calcium, le risque de développer une hypertension artérielle était plus que doublé des années plus tard. Et ce comparé à celles dont les apports en calcium répondaient aux recommandations.

Rappelons que selon Santé publique France, pour avoir suffisamment d'apport calcique, il convient de consommer 3 produits laitiers par jour (lait, yaourt, fromage…). En fait cette recommandation vaut aussi bien pour les femmes enceintes que pour tous les adultes

Sources : Destination Santé




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide