Fermer la publicité

Dimotrans renforce sa supply chain

le 03 février 2017 - Severine RENARD - Entreprise de la semaine

Dimotrans renforce sa supply chain
DR - Le siège social de Dimotrans est basé à Pusignan.

Le groupe lyonnais a fait l'acquisition du messager national Henri Ducros. Avec cette opération, Dimotrans se positionne l'un des acteurs majeurs français de la supply chain globale.

Dimotrans réalise souvent des croissances externes. La dernière en date, le rachat de Transports Ducros mi-janvier, a toutefois une saveur particulière puisqu’elle ajoute le chaînon manquant à l’offre de Dimotrans dans l’Hexagone. « Cette intégration nous permet de compléter notre offre de distribution nationale tout en apportant à Ducros une ouverture sur l’international. C’est également un choix de qualité de service et d’agilité pour nos clients respectifs avec la proposition d’une solution complète, du point de production au point de distribution, constituant ainsi une alternative aux grands groupes », confirme Salvatore Alaimo, président de Dimotrans. La société Transports Ducros, originaire de Bruges en région bordelaise, continuera d’exister et d’être dirigée par Jean Ducros. Elle compte 280 collaborateurs répartis dans 10 agences et enregistre 46 M€ de chiffre d’affaires.
Présent aujourd’hui dans 160 pays, Dimotrans, créé en 1980, emploie quelque 1 000 salariés et affiche un chiffre d’affaires de 250 M€. Le commissionnaire de transport structure ses activités autour de la route, de l’aérien, du maritime, des douanes et de la logistique en s’appuyant sur un réseau mondial d’agents. Son offre se déploie dans sept secteurs qui impliquent des contraintes spécifiques : industrie, mode, sport et loisirs, grands projets internationaux, aéronautique, e-commerce, vins et spiritueux. « Fin 2015, nous avons racheté SCP, devenue So EBusiness, pour accélérer notre développement dans la logistique du e-commerce. Nous avons enregistré 30 % de croissance en 2016 », souligne Salvatore Alaimo qui souhaite être un des leaders de ce secteur d’ici trois ans.
Mais c’est bien un développement intensif global que Dimotrans mène dans le cadre de son plan stratégique Evolo (lire ci-dessous). Le groupe de Pusignan, qui dispose de 35 sites en France et d’une quinzaine à l’étranger, renforce ainsi ses positions partout dans le monde. En octobre 2016, il créait une sixième filiale en Asie, plus précisément au Vietnam. Le mois suivant, Dimotrans posait le pied au Maghreb avec le rachat de la société ligérienne Maxitrans, implantée en Tunisie. « Dimotrans s’inscrit dans un objectif de développement sur des zones géographiques telles que le Moyen-Orient, l’Asie ou l’Afrique où les perspectives de croissance pour les 15 prochaines années restent très soutenues », fait savoir Salvatore Alaimo. Dans 3-4 ans, le groupe pourrait également accroître sa présence aux Etats-Unis en passant par la croissance externe.

Séverine Renard

Salvatore Alaimo, président de Dimotrans Group :
« Doubler notre chiffre d’affaires à 500 M€ d’ici 2020 »

Présentez-nous le plan stratégique Evolo ?
Ce plan 2015-2020 correspond à une nouvelle phase de croissance du groupe. Nous voulons doubler notre chiffre d’affaires pour atteindre 500 M€ à l’horizon 2020. Fin 2017, nous serons à 300 M€.

Quels sont les points clés de ce plan ?
Nous voulons améliorer notre productivité et la qualité de nos services en misant sur l’humain et en investissant dans des systèmes d’informations. Nous mettons aussi le cap sur l’innovation et la transformation digitale. Nous prévoyons également de poursuivre nos croissances externes avec la volonté d’une internationalisation dans des pays à fort potentiel de croissance. En parallèle, nous accentuons notre développement sur des marchés de niche comme l’aéronautique, le e-commerce, les vins et spiritueux.

Une introduction en bourse est-elle toujours d’actualité ?
Nous l’envisageons pour le 1er trimestre 2019. Nous avons besoin d’être en ordre de marche administrativement. Nous espérons ainsi lever 15 à 20 M€ pour finir notre plan de croissance et gagner en notoriété auprès des grands comptes en attirant l’attention.

En 2020, quelle sera votre place sur le marché du transport et de la logistique ?
Nous nous positionnons comme un acteur global, ce qu’on appelle une control tower.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide