Fermer la publicité

Grégory Palayer : « Le e-commerce recèle beaucoup d'opportunités »

le 12 mai 2017 - Severine RENARD - Homme ou femme de la semaine

Grégory Palayer : « Le e-commerce recèle beaucoup d'opportunités »
Gregory Palayer

A l'invitation de la Société d'Economie Politique et d'Economie Sociale de Lyon, Grégory Palayer a partagé son expérience lors d'une conférence sur le thème « Réussir la digitalisation de son entreprise » organisée en début de semaine.

« La transformation digitale fait peur à beaucoup de chefs d’entreprise. Il faut la démystifier et accompagner vers l’expérimentation », analyse Grégory Palayer. Le co-fondateur et président de la Cuisine du Web, action-tank de développement de l’éco-système lyonnais du web, mais aussi dirigeant d’UpMyBiz, agence-conseil en e-commerce, donne quelques clés pour réussir la digitalisation d’un business-model.

Pour faire prendre conscience des enjeux, le spécialiste rappelle certains chiffres : « En France, 15 % des entreprises vendent en ligne alors que 80 % des Français passent par Internet pour préparer leurs achats ou acheter directement ». Le commerce en ligne foisonne ainsi d’opportunités. « Le e-commerce permet de vendre à l’international, d’enrichir sa base de données, de fidéliser ses clients avec des contenus et des services, de récupérer de la marge… », énumère Grégory Palayer. Et ouvrir un nouveau canal de vente ne signifie pas cannibaliser les canaux de distribution existants. « LDLC enregistre de meilleures ventes web dans les zones où il a ouvert des magasins », souligne l’expert.

Grégory Palayer met toutefois en garde contre certains écueils. « La gestion de l’humain est essentielle. Il faut informer les distributeurs de la démarche et privilégier la vente en ligne de produits exclusifs, les opérations de déstockage… pour ne pas entrer en concurrence. Il faut également faire comprendre la stratégie en interne et recruter certaines compétences », préconise-t-il. Sous-estimer l’investissement pour la visibilité est une erreur fréquente également.

A noter que seulement 1 % des visiteurs d’un site e-commerce deviendront acheteurs. C’est pour aider les entreprises dans la jungle d’offres techniques et webmarketing que Grégory Palayer a créé en 2012 UpMyBiz après 10 ans d’expérience en tant qu’architecte web, notamment pour l’Olympique Lyonnais et emlyon business school. Aujourd’hui, l’agence de 11 personnes accompagne TPE, PME et grands groupes dans leur stratégie e-business.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide