Fermer la publicité

Eldec France veut conforter ses positions avec une croissance externe

le 04 septembre 2017 - Jacques DONNAY - Industrie

Eldec France veut conforter ses positions avec une croissance externe
DR - David Perret

Spécialiste des capteurs de détection de proximité et des systèmes de jaugeur pour l'aéronautique, la filiale française du groupe américain Crane veut se donner les moyens d'une nouvelle croissance.

Moins de six mois après avoir doublé sa surface de production en quittant le Parc du Chêne à Bron pour le nouveau Parc Aktiland à Saint-Priest (2 000 m2 couverts et un foncier permettant une nouvelle extension), Eldec France planche déjà sur un autre dossier majeur : finaliser une croissance externe. Si aucune date butoir ne lui a été fixée pour mener à bien cette opération, David Perret, le gérant de l’entreprise, n’en n’est pas moins en veille.
« J’avais dressé une liste de cibles qui étaient à l’échelle de notre entreprise, mais mes actionnaires ont revu les objectifs à la hausse. J’ai donc relancé le processus. Pour eux, que la cible génère un chiffre d’affaires de 5 M€ ou de 100 M€, la dépense d’énergie est quasiment la même », explique-t-il. Avant d’ajouter : « Ce n’est pas un problème de taille critique, mais nous avons besoin de ça, ne serait-ce que pour asseoir nos processus. »
Créée en 1992, avec le rachat par une société américaine d’une division du groupe suédois ABB basée à Chassieu, l’entreprise s’est forgé en 25 ans une image de société à la pointe de l’innovation sur son cœur de métier. Spécialisée dans l’étude, le développement, la réalisation, la commercialisation et la maintenance de capteurs de détection de proximité pour les organes de sécurité dans l’aéronautique (savoir si les portes sont ouvertes ou non, verrouillées ou non, train d’atterrissage sorti ou pas, position du train d’atterrissage…) et les systèmes jaugeurs de carburant ou d’autres liquides, elle emploie 45 personnes et réalise aujourd’hui 10 M€ de chiffre d’affaires.
Dans son portefeuille clients, on retrouve la plupart des grands noms du secteur : Airbus (environ 30 % du chiffre d’affaires), ATR, Airbus Hélicoptères, Leonardo Hélicoptères, Pilatus en Suisse, Bombardier… « A l’origine, notre stratégie était essentiellement centrée sur la France et l’Europe. Mais nous avons initié un début de développement en Amérique du Nord, en utilisant le réseau du groupe déjà installé chez les grands donneurs d’ordre, et sur le marché asiatique, car nous travaillons depuis une dizaine d’années sur le marché des drones d’envergure », continue David Perret.
Filiale de l’américain Crane (12 000 personnes et 3 Md$ de chiffre d’affaires), Eldec France s’est développé en profitant de la forte dynamique qui a porté le marché aéronautique au cours des vingt dernières années. Cette croissance, liée notamment aux nouveaux programmes qui ont marqué l’actualité du secteur, n’est plus aussi forte aujourd’hui. « Au salon du Bourget, l’atmosphère était moins positive cette année. Il y a moins d’opportunités, c’est évident », confirme-t-il. Avant d’ajouter en conclusion : « Nous avions anticipé ce ralentissement et nous avons mis en place la stratégie adaptée à cette petite mutation du marché. Et je bénéficie de la confiance de mes actionnaires qui ont une réelle volonté de développer l’entreprise. »

Jacques Donnay





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide