Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La FNAIM évalue la valeur de Lyon à 82,5 Md€

le - - Immobilier-TP-Bâtiment

La FNAIM évalue la valeur de Lyon à 82,5 Md€
Photo DR - Immeubles Lyon Confluence

Selon une étude réalisée par l'économiste Patrice de Moncan, la valeur du patrimoine immobilier de Lyon, hors bâtiments exceptionnels, se situerait aux alentours de 82,5 Md€.

L'exercice relève certes plus du jeu et de la construction intellectuelle que de la démarche à usage pratique, mais l'étude « Que vaut Lyon ? », dévoilée par la FNAIM à la fin du mois de décembre 2017, n'en reste pas moins fort intéressante pour les professionnels de l'immobilier. Réalisée par l'économiste Patrice de Moncan, qui avait déjà évalué par le passé la valeur de Paris, Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Nantes et Nice, cette étude estime le patrimoine de la ville à 82,5 Md€. Une valeur totale qui ne tient pas compte des bâtiments emblématiques, comme la Basilique de Fourvière le Palais de la Bourse, le Grand Théâtre Antique…

Pour Alexandre Schmidt, président de la FNAIM du Rhône, « la première information forte est le taux de verticalité, qui permet de constater que Lyon est une ville encore plus dense qu'on l'imagine. Et notamment, beaucoup plus dense que les autres villes de France, à l'exception de Paris. » Dans le même temps, cette étude démontre que Lyon a une valorisation qui conforte incontestablement son statut de deuxième ville de France, devant Marseille. Enfin, elle est extrêmement intéressante pour les professionnels de l'immobilier d'entreprises, car elle souligne que le taux de bureaux est de 15 %, ce qui est particulièrement significatif. « C'est le signe d'un dynamisme très fort et, fatalement, un élément d'attractivité supplémentaire », ajoute-t-il.

Au quotidien, les agents immobiliers peuvent également s'appuyer sur les résultats de l'étude pour enrichir leur connaissance du marché sur lequel ils interviennent. Le travail réalisé par Patrice de Moncan révèle ainsi que la part des immeubles détenus en copropriété à Lyon a progressé de 1,9 % depuis le début des années 2000. Elle s'élève aujourd'hui à 54,9 %. « Face à un client potentiel qui arrive dans la ville, un agent immobilier pourra en quelques mots et quelques chiffres expliquer quelles sont les grandes tendances, quels sont les quartiers en croissance, quel est l'intérêt d'investir ou non dans tel ou tel quartier… Une étude comme celle-ci n'a pas la prétention de répondre à toutes les questions, mais c'est un outil de culture très intéressant », souligne encore Alexandre Schmidt.

Jacques Donnay




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide