Fermer la publicité

Lyon attire les pétites mondiales

le 23 mars 2017 - Stéphanie POLETTE - Services

Lyon attire les pétites mondiales
Jules Roeser-Picabel - Patrick Bertrand accueille les lauréats internationaux de French Tech Ticket

La première promotion de French Tech Ticket avait été lancée à Paris en 2016. Début mars, Lyon French Tech a accueilli la deuxième promotion, soit 70 start-ups internationales sélectionnées parmi quelque 2 700 candidatures. Cinq porteurs de projets ont décidé d'intégrer les incubateurs lyonnais pour développer leurs idées dans un écosystème propice. Ils avaient le choix entre douze territoires labellisés en France.

Les 9 et 10 mars, 70 start-ups internationales ont découvert l’écosystème du numérique français en terres lyonnaises. Alors que la première promotion du programme French Tech Ticket avait été lancée depuis Paris en 2016, Lyon a été choisie cette année pour accueillir les start-ups internationales sélectionnées, avant qu’elles ne rejoignent leurs incubateurs. 50 % retourneront à Paris. Le reste, soit 35 équipes, resteront en régions. « Je regrette cette répartition, commente Patrick Bertrand, président de Lyon French Tech. Paris n’a pas de problème d’attractivité. Il faudrait laisser choisir les start-ups. Un point que nous avons abordé avec le ministère. Nous discutons beaucoup mais nous ne sommes pas beaucoup écoutés. » Sur ces 35, cinq ont choisi Lyon (elles pouvaient émettre trois vœux d’implantation) pour développer leurs projets numériques.
Des start-ups venues d’Irlande et de Singapour intégreront BoostInLyon, deux en provenance du Brésil et de l’Uruguay ont choisi La Myne et une du Nigéria sera accueillie par l’incubateur d’EMLyon.
Le programme d’accompagnement d’un an répond au volet international de la French Tech. « Nous avons tout intérêt à favoriser le mixage des start-ups qui évoluent dans un environnement et un écosystème ouverts », commente Patrick Bertrand qui remettra son mandat de président au printemps 2017 pour que « d’autres compétences prennent le relais et apportent une dynamique supplémentaire ».
Le dirigeant soutient un écosystème favorable au déploiement des start-ups à potentiel. « Le territoire a la capacité pour transformer des start-ups en ETI, afin de faire les Cegid et les LDLC.com de demain. »

Lyon, territoire dédié aux start-ups
La métropole a été labellisée par le gouvernement pour un an en novembre 2014. Grâce à sa capacité à mobiliser l’écosystème du numérique lyonnais, l’association Lyon French Tech a vu sa labellisation confirmée par le ministère de l’Economie en novembre 2015 pour trois ans. Elle répond aux objectifs fixés par le gouvernement : fédérer l’écosystème local agissant en faveur de l’innovation par le numérique (startups, entreprises, institutions, associations, média,..) ; accélérer l’émergence et le développement d’entreprises innovantes, au service de l’emploi et de la croissance ; rayonner à l’international en mettant en valeur les entreprises innovantes locales dans le monde et attirer de nouveaux acteurs de l’innovation par le numérique sur le territoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide