Fermer la publicité

IDHD repositionne son business modèle

le 06 juillet 2017 - Stéphanie POLETTE - Services

IDHD repositionne son business modèle
DR - Jean-Pierre Challier a lancé R-Life

Le spécialiste de la vente d'équipements numériques installé à Rillieux-la-Pape a repositionné son entreprise en 2016 en passant à la location de matériels connectés, notamment dans le secteur du bien-être avec son purificateur d'air R-Life. Ce changement de business modèle et de gamme de produits lui ouvre de nouveaux horizons.

Les marchés de niche. C’est bien le positionnement adopté par Jean-Pierre Challier depuis la création d’IDHD en 1995. Il devient rapidement leader en France pour la couverture des zones rurales blanches ou grises privées d’Internet en commercialisant et installant des équipements satellites garantissant le haut débit. Sept ans plus tard, il lance la branche audio avec la commercialisation de home cinéma, de barres de son et de téléviseurs. Puis il investit le marché de la télésurveillance et des caméras connectées. Ses équipements sont fabriqués par un partenaire asiatique sur cahier des charges et griffés IDHD. Ils sont commercialisés en direct, via son site web, et installés par ses propres techniciens.

« Il fallait se renouveler, le marché sur lequel nous étions bien positionnés arrivait à maturité. Non seulement nous avons décidé de faire évoluer nos produits mais aussi le business modèle de l’entreprise en passant de la vente des équipements à la location et la maintenance des matériels. » Fin 2015, les équipes prennent ce virage.

Les particuliers souscrivent désormais à un contrat de location, au prix fixe calculé en fonction de la durée de vie technologique de l’appareil loué, avec option d’achat qui intègre l’ensemble des services d’installation et de maintenance avec un hotline et une garantie permanente. « C’est unique en France pour équiper les particuliers. Mais c’est dans la logique de la consommation actuelle de louer plutôt qu’acheter », avance Jean-Pierre Challier.

Ce changement de structure n’a pas été sans conséquence pour l’entreprise : elle est passée de 4,4 M€ de chiffre d’affaires en 2015 à 3,7 M€ en 2016 et prévoit 3,9 M€ en 2017. Son effectif est passé de 40 à 31 personnes, « naturellement », sans licenciement. « Nous avons baissé nos prix, nos marges pour regagner des clients et, surtout, s’assurer une récurrence de chiffre d’affaires ».


Serein avec ce nouveau business modèle, Jean-Pierre Challier a sorti R-Life, un purificateur d’air intérieur connecté pour les maisons, les bureaux, les écoles, les crèches… « 1 000 purificateurs R-Life, un concept imaginé par IDHD et fabriqué en Asie, sont en LOA depuis le début de sa commercialisation en octobre 2016, évoque le dirigeant. En septembre, nous sortons O’Life, une station d’épuration complète pour traiter les eaux des maisons individuelles, des locaux commerciaux et de tout autre site ».

Deux ans ont été nécessaires pour développer la partie connectée de ces équipements. Lancé sur le marché de l’environnement et du bien-être, Jean-Pierre Challier affirme vouloir continuer à étendre sa gamme de produits en faveur de l’environnement.





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide