Fermer la publicité

L'agriculture ouvre le champ des possibles

le 07 février 2017 - Stéphanie POLETTE - Services

L'agriculture ouvre le champ des possibles
Stéphanie Polette - Gilbert Guignand, président de la Chambre d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes

Placé sous le signe de l'innovation, l'événement soutenu par la Chambre d'agriculture Auvergne Rhône-Alpes, l'Etat et la Région, met en lumière, en février, les dispositifs d'aide à la création et à la transmission des exploitations agricoles ainsi que le leviers de croissance des exploitations. Un enjeu économique et environnemental fort pour le territoire.

« 50 % des agriculteurs ont plus de 50 ans. Le défit de l’agriculture est de remplacer ces départs à la retraite », commente Gilbert Guignand, président de la Chambre d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes. Pour mettre un coup de projecteur sur les potentiels de développement des exploitations et les aides à l’installation et à la reprise disponibles, l’établissement consulaire soutient une multitude d’événements sur tout le territoire : visite d’une ferme diversifiée, présentation des techniques bio, information sur la cession et la reprise d’exploitations, mode d’emploi pour vendre ses produits transformés en circuits courts… « L’innovation est partout, poursuit le président. Le plus difficile reste de la repérer. »
Entre 2010 et 2014, 2 400 agriculteurs ont quitté la profession chaque année, sur le territoire, alors que seulement 1 600 décidaient de s’installer, dont 1 200 jeunes agriculteurs. « En 2014, 750 jeunes agriculteurs ont bénéficié d’aides financières pour s’installer, 533 en 2015 et seulement 449 en 2016 », détaille Gilles Pelurson, de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf). L’Etat actionne deux outils financiers : l’accompagnement à l’installation en agriculture et la dotation aux jeunes agriculteurs. La Région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite « conserver la maîtrise d’un tissu agricole riche, varié et axé sur l’extensif plutôt que l’intensif en privilégiant les produits de qualité, selon Emilie Bonnivard, déléguée à l’agriculture. Le budget de la Région est passé de 36 M€ en 2015 à 42 M€ en 2016 et sera de 50 M€ en 2017. »
Les dispositifs existent. Les agriculteurs doivent s’en emparer. A l’image de Sébastien Branche, jeune agriculteur à Saint-Juste-d’Avray, qui a repris la ferme de son oncle : « Je suis d’abord passé au bio puis j’ai créé un petit atelier de transformation pour produire yaourts et crèmes desserts sous ma propre marque, le Crêt de la Fée. Je livre 150 000 litres de lait à la coopérative et en réserve 15 000 litres pour la transformation. Ma capacité de production peut être triplée. » Les débouchés sont réels pour les agriculteurs motivés.

L’agriculture en Auvergne Rhône-Alpes
- 62 500 exploitations
- 116 300 actifs permanents dans les exploitations agricoles
- 6 Md€ de chiffre d’affaires
- 67 % de la région en montagne et haute montagne
- 3ème forêt de France avec 37 % des surfaces boisées
- 1er région pour les AOC-AOP (hors vin)
- 2ème région pour le bio
- 2ème pour l’utilisation des circuits courts
- 40 % des fromages AOP de France produits sur le territoire



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide