Fermer la publicité

Point S s'attaque aux marchés asiatiques

le 20 avril 2017 - Jacques DONNAY - Services

Point S s'attaque aux marchés asiatiques
Photo Point S - Centre auto Point S

Né à Lyon, il y a un peu moins d'un demi-siècle, le groupe Point S (centres d'entretien auto) a étendu son champ d'intervention à l'ensemble de la France et à l'Europe. Après avoir mis plus récemment le cap sur l'Afrique du Sud et l'Amérique du Nord, il s'attaque maintenant à l'Asie.

De sa naissance à Lyon, en 1971, Point S a conservé bien plus que de vagues origines. « Notre siège social est toujours installé dans la capitale des Gaules », rappelle Joël Arandel, directeur marketing de l’enseigne. Ce qui n’a pas empêché le groupe de se développer largement à l’international. « Aujourd’hui, nous sommes présents dans 32 pays, avec 3 400 points de vente, pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 3 Md€, dont 450 M€ en France », confirme-t-il. Un développement initié en Europe, dans un premier temps, puis plus récemment sur d’autres continents. Et désormais, à l’Afrique et l’Amérique du Nord, premières terres de conquête de ce développement au grand export, s’ajoute depuis l’année dernière l’Asie.


« Nous avons en effet engagé une stratégie de déploiement sur le continent asiatique au deuxième semestre 2016, avec la Malaisie et l’Inde pour commencer », poursuit Joël Arandel. Pour structurer cette démarche, Point S vient d’ouvrir il y a quelques jours un bureau à Singapour. Il sera en charge, tout d’abord, d’accompagner le développement de la Malaisie et de l’Inde, mais aussi d’orchestrer la montée en puissance du concept sur tout le continent.

En Malaisie, où Point S a débuté son action à l’automne 2016, le déploiement est bien entendu encore embryonnaire, avec seulement deux points de vente. « Nous souhaitons arriver à 30 au terme des trois prochaines années, en confiant le développement à un groupe solide au travers d’une Master Franchise », précise-t-il. Cependant, l’enseigne lyonnaise ne veut pas se contenter de poser un drapeau pour montrer qu’elle est présente dans un pays supplémentaire. Son ambition est clairement affichée : parvenir aux alentours de 5 à 6 % de parts de marchés à un horizon de 5 ans.

L’objectif est le même en Inde, mais, le pays étant beaucoup plus grand et le potentiel du marché nettement supérieur, la mise en œuvre est différente. Point S a donc confié la Master Franchise à trois groupes, avec l’ambition d’ouvrir dès cette année 25 points de vente, pour arriver à 100 points de vente à terme de 3 à 5 ans. « Parallèlement, nous tâcherons d’assurer notre déploiement dans d’autres pays du Sud-Est asiatique », ajoute Joël Arandel.

Concentré sur son développement à l’international, Point S n’oublie pas pour autant l’Hexagone et de nouveaux centres devraient ouvrir prochainement. « Nous en avons 490 actuellement, mais nous n’avons pas encore atteint notre maturité. Nous espérons passer le cap des 520 points de vente en France d’ici la fin de l’année. Nous restons une enseigne d’indépendants et nous avons de ce fait encore de beaux jours devant nous, car notre concept séduit de nombreux entrepreneurs », conclut-il.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide