Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères : Buffet, Survage, Vasarély chez Ivoire

le - - Enchères

Enchères : Buffet, Survage, Vasarély chez Ivoire
Tapisserie de Victor Vasarely (1906-1997) tissée par Tabard Frères et Soeurs

Deux très belles ventes ce début d'année sous le marteau de Maîtres Bérard et Péron avec tout d'abord des tableaux du XIXème, modernes et contemporains le 27 janvier suivis le 29 par un ensemble de sculptures, verreries, affiches et autres arts décoratifs du XXème siècle.

Au catalogue de la vente du 27, on note d'emblée une importante huile sur toile de Bernard Buffet représentant un « Clown à la fraise, 1998 », sujet cher à cet artiste dont la cote demeure sans conteste à la hausse.

Signée et datée mais également marquée au dos du cachet Maurice Garnier, cette toile devrait assez facilement atteindre son estimation annoncée entre 100 000 et 150 000 €.

« Clown à la fraise, 1998 », Bernard Buffet

Précédemment au même catalogue, l'attention est retenue par « La ville en bord de mer, 1916 », une huile sur toile cette fois de Léopold Survage (1879-1968) comportant au dos une étiquette d'exposition de la Galerie Lucie Weill à Paris datée de novembre 1961.

Présentée avec son certificat d'authenticité daté 1968 de Jacques Verrière, ce tableau est attendu entre 60 et 80 000 €.

« La ville en bord de mer, 1916 », une huile sur toile de Léopold Survage (1879-1968)

Toujours sur les cimaises, « Pénélope, vers 1912 », une huile sur papier collée sur toile d'André Lhote devrait également capter sans difficulté l'attention des collectionneurs.

De dimensions 85 x 69,5 et bien que comportant quelques petites déchirures en périphérie, cette œuvre très caractéristique du travail d'André Lhote est estimée entre 30 000 et 50 000 € par Olivier Houg, expert lors de cette vente.

Plutôt rare en salles des ventes, un exemplaire des Lettres Portugaises de Mariana Alcoforado illustré par Henri Matisse devrait au cours de cette vente attirer aussi bien les bibliophiles que les amateurs de peinture.

Daté de 1946, cette édition de la maison Tériade à Paris renferme en effet pas moins de 102 lithographies originales de Matisse dont 15 à pleine page. Tiré à seulement 270 exemplaires, celui proposé ce 26 janvier est l'un des 80 imprimés sur vélin d'Arches avec une suite des 12 planches d'étude et signé de surcroît par l'artiste. Attendu entre 13 000 et 18 000 €, il pourrait facilement dépasser cette estimation.

Deux jours plus tard, le 29, mais toujours sous le même marteau, sera dispersée une collection éphémère d'objets tous représentatifs des arts décoratifs du XXème siècle. Parmi les raretés, on retient un bronze d'après Honoré Daumier caricaturant Pierre-Paul Royer-Collard et intitulé « Député ou le Vieux », bronze entrant dans la fameuse série des 36 célébrités du juste milieu.

En édition posthume et fonte de Barbedienne, les originaux commandés par Charles Philippon étant en terre crue colorée, ce bronze est estimé entre 8 000 et 9 000 €. Bronze encore mais cette fois de Louis Ernest Barrias (1841-1905) pour « La nature se dévoilant devant la science », sujet à patine polychrome signé et bien marqué du cachet Susse Frères pour lequel l'estimation atteint 9 000 / 10 000 €. A noter à propos de cette sculpture de Barrias annonciatrice de l'Art Nouveau qu'un modèle similaire mais de taille plus imposante se trouve au Musée d'Orsay et fut exécuté quant à lui en marbre et onyx polychrome d'Algérie.

Un bronze d'après Honoré Daumier caricaturant Pierre-Paul Royer-Collard

De René Lalique, on remarque pour suivre une statuette modèle « Thaïs » en verre moulé pressé blanc satiné estimée 3 000 / 4 000 € tandis que de Georges Jouve, on retient un miroir « Cuvette » en céramique blanche attendu entre 4 et 6 000 € mais aussi, et pour une estimation identique, un vase « Galet » à corps rectangulaire aplati en céramique de couleur jaune à fines zébrures horizontales.

Focus enfin sur deux tapisseries d'Aubusson, la première par Marcel Gromaire (1892-1971) intitulée « Paysage à la huppe » pour laquelle on attend 5 000 à 8 000 € , la seconde nommée « Vega-Sakk », soit une tapisserie de Victor Vasarely (1906-1997) tissée par Tabard Frères et sœurs. Signée sur le bolduc et numérotée 1668, cette pièce haute de 261 cm pour une longueur de 253 est estimée entre 10 000 et 15 000 € par Thierry Roche expert lors de cette vente.

Groupe Ivoire Lyon – Hôtel des Ventes Lyon Presqu'île – Samedi 27 et lundi 29 janvier à 15h. Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.ivoire-france.com




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide