Fermer la publicité

Entre danse et théâtre, Crystal Pite à la Maison de la danse

le - - Spectacle vivant

Entre danse et théâtre, Crystal Pite à la Maison de la danse
Michael Slobodian - Betroffenheit de Crystal Pite et Jonathon Young

Crystal Pite investit pour la première fois la scène de la Maison de la danse. Les curieux et les curieuses avaient pu découvrir son travail au Toboggan en 2011 avec une pièce Dark Matters, étonnante variation sur la matière noire, à la fois poétique et inquiétante. Ici, c'est dans une production entre danse et théâtre, Betroffenheit.

La voici de retour avec une production réalisée en collaboration avec le comédien-metteur en scène canadien Jonathon Young. Il faut savoir que cette chorégraphe canadienne, actuellement artiste associée au Sadler's Wells de Londres et chorégraphe en résidence au NDT 1 (Nederland Dans Theater), est l'une des plus prometteuses de sa génération. Ancienne danseuse chez William Forsythe, celui-ci lui a appris « la façon de construire et déconstruire un mouvement mais aussi comment être audacieux » explique-t-elle dans un entretien avec le quotidien britannique The Gardian. Par contre, son univers n'appartient qu'à elle, peuplé de créatures étranges et de démons intérieurs, et composé de gestes précis et chargés de sens.

D'ailleurs, l'Opéra de Paris l'a sollicitée pour une soirée à l'automne dernier, qui a suscité, disent les critiques, "un incroyable engouement du public" et elle vient de créer une pièce pour la Royal Opera House de Londres (s'il vous plaît) sur une partition de Gorecki.

C'est donc avec un plaisir non dissimulé que l'on attend de découvrir Betroffenheit, une pièce entre danse et théâtre, créée en juillet 2015 au Bluma Appel Theatre de Toronto. Mot allemand sans équivalent français qui désigne l’état de choc qui submerge l’individu après une catastrophe, Betroffenheit met en scène un homme ayant subi un choc existentiel qui se réfugie dans un monde parallèle. Conçu et scénarisé par Jonathon Young, chorégraphié et dirigé par Crystal Pite, Betroffenheit promet des images fortes et une danse ciselée  au cordeau . Et pourrait offrir une des révélations de la saison.
Gallia Valette-Pilenko

Maison de la danse, 10 et 11 mai, www.maisondeladanse.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide