Fermer la publicité

Franck et Romain Boucaud-Maitre, génération chocolat

le - - Tendance chocolat

Franck et Romain Boucaud-Maitre, génération chocolat
Stéphanie Polette - Franck et Romain Boucaud-Maitre inscrivent Voisin dans la modernité

Ils portent un héritage et veulent s'inscrire dans la modernité. Les cousins Franck et Romain Boucaud-Maitre, aujourd'hui à la tête de la chocolaterie Voisin, se définissent comme des ambassadeurs de la gastronomie lyonnaise.

Des moulages koala bi-goût cohabitent cette année avec les traditionnels œufs de Pâques en chocolat sur les rayons des boutiques Voisin. Packaging aux couleurs acidulées emballent ces nouvelles formes. « Pâques est un formidable moment pour montrer la modernité de Voisin, affirme Romain Boucaud-Maitre. Nous devons proposer des produits traditionnels pour satisfaire notre clientèle lyonnaise, très fidèle, et imaginer des chocolats qui traduisent notre créativité, pour attirer des familles plus jeunes. » Depuis près de 10 ans, les deux cousins préparent, doucement mais sûrement, l’entreprise à suivre l’évolution du marché. « Nous avons fait passer Voisin d’une génération à une autre », confirme Romain Boucaud-Maitre. « Nous devons respecter l’histoire de la maison qui a 120 ans et la faire évoluer », enchaîne Franck Boucaud-Maitre.


Discrets, ils avancent, rénovant les boutiques, les unes après les autres. Lyon Grenette et Lyon Bellecour, en 2015 ; Grenoble et de Lyon Victor Hugo, cette année. « C’est minimum 250 000 € de travaux, financés sur fonds propres », précise Franck Boucaud-Maitre. La fierté, à la lyonnaise, des deux cousins est d’avoir ouvert leur premier point de vente hors de Rhône-Alpes. « Une boutique de 50 m2 a ouvert Boulevard Haussmann début février, se réjouit Romain Boucaud-Maitre. C’est un gros challenge pour nous. Nous sommes les seuls chocolatiers lyonnais à avoir une boutique en propre à Paris. Et avec Pierre Hermé, les seuls labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant à Paris. » Ce sésame, décroché courant 2014, reflète l’état d’esprit de la chocolaterie lyonnaise et s’avère un véritable tremplin pour le développement hors de Rhône-Alpes. « Le label EPV garantit notre travail artisanal. »

Foncièrement attachés à l’héritage de leur arrière-grand-père, Joseph Boucaud, ils comptent le fructifier, « sans faire de course au chiffre d’affaires ». La certification de leur travail connaît une résonance à l’international, même s'il ne représente que 5 % du chiffre d’affaires. « Nous venons de signer un contrat au Japon pour approvisionner 5 corners à Tokyo et 10 dans le reste du pays, détaille Romain Boucaud-Maitre. Un partenariat avec un distributeur de caviar nous a ouvert les portes du Moyen-Orient, notamment pour le réseau très fermé des palais. Enfin, depuis octobre 2015, les chocolats Voisin ont intégré les rayons d’une épicerie fine à Moscou. »


Les générations précédentes ont implanté Voisin dans le cœur des Lyonnais. Franck et Romains Boucaud-Maitre veulent aller un peu plus loin. Même s’ils rappellent qu’à Lyon, « Voisin représente 70 % du marché du chocolat de détail ». L’entreprise qui emploie quelque 200 personnes , répartis sur ses 25 points de vente et sa chocolaterie historique de Lyon Vaise, a réalisé 17 M€ de chiffre d’affaires, pour la partie chocolat, en 2015.




Stéphanie POLETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide