Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Frédérique Girard-Ory (Dermscan) l'entrepreneuriat dans la peau

le - - Economie

Frédérique Girard-Ory (Dermscan) l'entrepreneuriat dans la peau

La dirigeante-fondatrice de Dermscan est la première femme en Auvergne-Rhône-Alpes à recevoir ce prix du concours organisé par EY.

Spécialisé dans les essais cliniques dermatologiques, le laboratoire Dermscan, installé à Villeurbanne, compte parmi les deux acteurs français incontournables sur son marché. Pour les grands noms de la cosmétologie et de la pharmacie, l'entreprise réalise des tests de produits in vivo et in vitro. Dans des éprouvettes ou auprès de volontaires humains, Dermscan mesure l'efficacité et la sécurité d'une crème amincissante, d'un shampooing ou encore d'un produit solaire. L'Oréal, Clarins ou Shiseido font partie de son portefeuille clients, mais la PME s'adresse également aux dentistes ou gynécologues, avec son entité Pharmascan, pour tester par exemple des dispositifs médicaux.

Frédérique Girard-Ory, qui a créé et dirige Dermscan depuis 1990, est aujourd'hui à la tête d'une entreprise qui compte 160 salariés et enregistre 11 M€ de chiffre d'affaires. A noter qu'une centaine de collaborateurs sont basés à l'étranger où Dermscan réalise plus du tiers de son activité. Ce volet international, la dirigeante l'a ouvert au début des années 2000 et le poursuit activement aujourd'hui. « Nous sommes présents en Thaïlande, en Pologne, en Tunisie et à l'Ile Maurice depuis cette année », fait savoir Frédérique Girard-Ory. Ces implantations sont indispensables pour trouver des populations aux caractéristiques de peau ou de cheveux variées et composer des panels de volontaires adaptés aux souhaits des clients. Dermscan possède un fichier de 10 000 volontaires en France et 13 000 à l'étranger !

La chef d'entreprise qui s'est déclarée « très fière et heureuse de recevoir cette distinction » explique que diriger une entreprise est un combat quotidien. « Dans notre secteur, nous faisons face à des changements incessants de réglementations », illustre-t-elle. Mais avec détermination et ambition, elle tient la barre, épaulée par une équipe composée majoritairement de femmes.

Sur la photo avec les autres lauréats, Frédérique Girard-Ory n'était, en revanche, entourée que d'hommes. Dans le Rhône, deux autres dirigeants se sont vus décerner un prix. Jean-Frédéric Geolier a reçu le Prix de l'Engagement Sociétal. Le président de Mille et Un Repas, une entreprise de restauration collective, a fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire son cheval de bataille. « Nous avons réduit les déchets alimentaires à environ 30g par repas et par convive », souligne-t-il. Aci Jabou, fondateur de La Fraîcherie, a obtenu le Prix de la Stratégie Disruptive dans la catégorie start-up. L'entreprise qu'il a créée en 2014 propose de la découpe de fruits et légumes. « Nous voulons faciliter la préparation des repas et permettre de bien se nourrir », résume-t-il.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide