Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Edito : Heureux élus…

le - - Actualité

Edito : Heureux élus…

Premier tour des Législatives – pour certains, troisième tour de la Présidentielle. Peu importe les épithètes que l'on applique, la prochaine échéance élective sera lourde de conséquences.

Ils sont au nombre exact de 7 882 à briguer les 577 sièges de l’Assemblée nationale. La période des comportements flexueux, des discours sibyllins et ampoulés, des opérations séduction, des « punchlines », des manières peu accortes et des rendez-vous où l’on harangue plus que l’on ne convainc, touche à son terme. L’activité halieutique – vous savez la pêche aux voix ! – lui succède. Résultats définitifs au soir du 18 juin.

Marquée par des combats de poids lourds, des empoignades emblématiques de portée nationale (le duel épique Mennucci-Mélenchon à Marseille ou l’affrontement Cambadélis-Mahjoubi, tout nouveau secrétaire d’Etat chargé du Numérique), l’élection en Rhône-Alpes aura comme épicentre Villeurbanne. La 6e circonscription du Rhône mettra aux prises Najat Vallaud-Belkacem, qui, à l’instar d’un PS luttant pour sa survie, jouera clairement son avenir politique, et Bruno Bonnell (La République En Marche), bien décidé à faire basculer ce bastion historique de la gauche.

Pour l’exécutif en place, l’enjeu est limpide : obtenir la majorité. Et si possible en validant la présence dans l’hémicycle du palais Bourbon des six ministres engagés dans la bataille. Cette élection demeure frappée d’un double sceau. En premier, c’est le renouvellement : 39 % des députés sortants ne se représentent pas. Un vent de fraîcheur qui pourrait être fatal à l’ex-ministre de l’Education, annoncée battue par de récents sondages. Second fait notable, et corollaire du renouvellement : le rajeunissement des candidats. L’âge moyen n’excède pas 48,5 ans. Avec cependant des disparités entre la doyenne, et ses 89 printemps, et la benjamine, tout juste 18 ans.

Un âge requis pour briguer le poste de député et un âge généralement associé aux bacheliers. Ils sont environ 700 000 candidats à lorgner sur le célèbre diplôme, précieux sésame pour ouvrir les portes de l’enseignement supérieur. A partir du 15 juin, ils mettront leurs pas dans ceux des pionniers de juillet 1809, à savoir les 31 protagonistes de la première session du baccalauréat. Ou dans ceux de Julie-Victoire Daubié, première Française à obtenir le droit de se présenter au bac à Lyon en 1861 et… « premier bachelier de sexe féminin proclamé par l’Université de France, reçu avec distinction et bonne latiniste ».

Ou dans ceux, enfin, d’Emilie Laurent, lycéenne en 2016 à Brioude (Haute-Loire) et qui a obtenu la note moyenne de… 21,22 sur 20 dans la série littéraire option latin. Des 20 partout, sauf pour l’oral de français (18) et celui d’anglais (19).
Une réussite qui pourrait inspirer les candidats lors de l’épreuve liminaire de philosophie, si les sujets proposés abordent les thématiques itératives du bonheur, du désir ou plus prosaïquement, du travail !




Laurent ODOUARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide