Fermer la publicité

Le billet éco : humanismes

le - - Billet

Le billet éco : humanismes
D.R. - Une fresque de quatre philosophes humanistes pensionnés par les Médicis

.

A un mois du lancement du nouveau Samsung Galaxy Note 8, le vice-président de la firme sud-coréenne, Lee Jae-yong, qui n’est pas moins le fils de l’actuel PDG Lee Kun-Hee, vient d’être mis en examen pour corruption. Après l’échec « cuisant » de son dernier portable aux batteries hautement inflammables, Samsung, qui l’avait retiré du marché, comptait bien se rattraper avec ce nouveau modèle… Cette affaire judiciaire tombe mal pour se refaire une réputation et assurer la filiation dans la transmission de cet empire.

De son côté, le président chinois Xi Jinping a-t-il  bien fait de rependre en main les affaires économique de son pays en nommant plusieurs de ses proches à des postes clés ?

Et que dire des propos du premier ministre hongrois, Victor Orban, devant une assemblée d’entrepreneurs à la chambre de commerce et d’industrie de Budapest défendant l’idée que

« l’homogénéité ethnique » était facteur de croissance ?


Nous sommes loin, très loin de l’humanisme économique, doctrine développée par le père Lebret qui écrivait en 1942 que « L'homme est à la fois chair et esprit. Il tient sa grandeur de l'esprit ; la chair, c'est la faiblesse et le manque, mais elle a toute sa valeur ».




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide