Fermer la publicité

Imadis préfigure la médecine de demain

le 13 juillet 2017 - Severine RENARD - Economie

Imadis préfigure la médecine de demain
DR - - Le docteur Charles Journé est radiologue associé et co-gérant d'Imadis.

Le centre de téléradiologie, basé à la Confluence, gère les urgences radiologiques de 29 établissements hospitaliers de l'Hexagone et de La Réunion. Chaque mois, 3 000 à 4 000 examens sont interprétés depuis Lyon.

« Nous sommes comparables à un centre de régulation du Samu. Nous ne fonctionnons que la nuit, de 18h à 8h30, et le week-end en continu avec 3 ou 4 téléradiologues de garde », explique le docteur Charles Journé, radiologue associé et co-gérant d’Imadis. La structure, pilotée par 19 associés, travaille avec 70 radiologues et emploie 10 salariés en back-office. Cette équipe joue un rôle primordial pour que l’outil informatique et la plateforme d’envoi/réception des données fonctionnent parfaitement.


En pratique, les hôpitaux partenaires sollicitent Imadis par un formulaire qui parvient aux équipes par une alerte visuelle et sonore. Prise en charge par un radiologue, la demande est traitée en plusieurs étapes. « La phase amont à l’examen est essentiel pour une bonne lecture. Nous précisons donc le protocole d’examen au manipulateur, puis à réception des images, nous réalisons l’interprétation », détaille Charles Journé. Un travail qui sera répété de 100 à 150 fois par nuit, avec un délai moyen d’interprétation de 16 minutes. « Le pic d’activité se situe entre 20h30 et minuit », précise le radiologue.

Pour offrir les meilleures conditions de travail aux radiologues et garantir la qualité du service, Imadis a totalement repensé son plateau de téléradiologie. Sur 184 m2, l’équipe dispose de 4 chambres avec lit pour se reposer et de 6 postes de travail. Un architecte spécialisé est intervenu sur le confort acoustique et la lumière ; les éléments de mobilier, les fauteuils, les écrans… ont également fait l’objet d’un soin particulier. L’investissement pour ce projet s’élève à un peu plus de 200 000 €.

Imadis apporte une réponse à la pénurie de radiologues et aux déserts médicaux. Depuis plusieurs années, 4 à 5 nouveaux centres hospitaliers font chaque année appel à ses services. Le centre de téléradiologie, qui ne communique pas son chiffre d’affaires, devrait donc atteindre 35 établissements hospitaliers partenaires d’ici 2018.





Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide