Fermer la publicité

Kylian / Inger, duo gagnant pour le Ballet de l'Opéra

le - - Spectacle vivant

Kylian / Inger, duo gagnant pour le Ballet de l'Opéra
Daisy Komen - I New Then par le NDT 2

Voilà un programme sur mesure pour les balletomanes. En attendant la reprise de "One of a kind" en mai du maître Jiri Kylian, nommé artiste associé pour trois ans voici deux pièces qui ouvrent le chemin vers cet univers que les Lyonnais connaissent fort bien.

C'est une longue histoire d'amour qui se poursuit entre le Ballet de l'Opéra de Lyon et le chorégraphe tchèque Jiri Kylian, entamée en 1985 avec l'entrée au répertoire de La cathédrale engloutie jusqu' aujourd'hui et celle de Sleepless cette saison (lire encadré).

Sleepless, créé en 2004 pour le NDT II (Nederland Dans Theater II, le jeune ballet de la célèbre compagnie batave) est une savante étude autour de l'insomnie. Trois femmes et trois hommes alternent soli, duos et trios jusqu'au sextet dans un subtil entrelacs de lignes graphiques dessinées dans l'espace, comme une sorte de calligraphie mystérieuse qui s'écrirait sous nos yeux avant de se dissoudre aussitôt.

Inspiré du geste resté dans l'histoire de l'art du plasticien italien Lucio Fontana, qui incisait et trouait ses toiles, Jiri Kylian inscrit sa gestuelle entre ombre et lumière, entre apparitions et disparitions, entre corps entiers et corps fragmentés.


Par ailleurs la pièce du chorégraphe suédois Johan Inger dont les spectateurs curieux ont pu découvrir la Carmen chorégraphiée pour la compagnie nationale de danse d'Espagne, s'attache à suivre les rythmes de l'album culte de Van Morrisson, Astral Weeks (son meilleur et son préféré, à la fois mélancolique et joyeux, selon le chorégraphe).

Dans cette pièce, également créée pour le NDT II, dont Johan Inger a été chorégraphe associé, il s'offre une bouffée de nostalgie, un regard en arrière avec une gestuelle encore très marquée par l'influence de Mats Ek, mais dont on sent qu'elle commence à trouver sa propre logique, sa singularité.

Une singularité qu'on pourra mesurer la saison prochaine avec la création qu'il fera pour le Ballet en avril 2018.

Toboggan, 10 au 14 avril, www.opera-lyon.com
 

Gallia Valette-Pilenko

Jiri Kylian

Jiri Kylian est artiste associé au Ballet jusqu'en 2019. Concrètement, il n'a pas l'intention de créer de nouvelles pièces, mais continue son compagnonnage avec une compagnie qu'il apprécie particulièrement et qui le lui rend bien. Sleepless sera la douzième pièce du chorégraphe tchèque à entrer au répertoire avant Gods and Dogs prévu pour la saison 18-19. Le ballet ainsi peut se targuer d'avoir traversé trente ans de créations avec lui, de La Cathédrale engloutie à One of a kind en passant par le tube Petite Mort, le sublime Stamping Ground ou encore le mélancolique Hearth's Labyrinth remonté récemment.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide