Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Echappez-vous !

le - - Services

Echappez-vous !
DR - Florent Lambert et Saskia Chapuis ont créé Enigmatic

Lancé à Lyon en octobre 2015, puis à Paris, Enigmatic entend dupliquer son modèle d'escape game à Toulouse et à Bordeaux.

Saskia Chapuis et Florent Lambert ont accueilli près de 16 000 joueurs depuis l’ouverture de leur escape game Enigmatic, au cœur de la Part-Dieu. La nouvelle activité à la mode consiste à enfermer des équipes de trois à cinq joueurs dans une pièce. Ils ne pourront s’en échapper qu’une fois les énigmes résolues. « Nous capitalisons sur l’immersion avec de beaux décors et un imaginaire qui entrainent les joueurs ailleurs », avance Saskia Chapuis, fondatrice-associée d’Enigmatic.
Devant le succès du site lyonnais, les dirigeants et leur troisième associé ont ouvert Enigmatic à Marne-la-Vallée avec cinq énigmes. « Courant 2017, sept salles seront disponibles », avance Florent Lambert.
Enigmatic Lyon a réalisé 500 000 € de chiffre d’affaires sur ses quatorze premiers mois d’exercice. Un potentiel qui l’incite à imaginer des projets ailleurs. « Des salles d’escape game Enigmatic devraient ouvrir à Bordeaux et à Toulouse, confie le jeune dirigeant. Nous cherchons des lieux adaptés. »
Face à un marché concurrentiel, l’agglomération lyonnaise compte quelque dix escapes game, Enigmatic mise sur les partenariats avec les grandes entreprises, notamment du quartier d’affaires de la Part-Dieu. « Nous recevons une centaine d’entreprises par trimestre. Notre objectif est d’en avoir au moins une par jour », affirme Florent Lambert qui a marketé des offres adaptées aux professionnels avec notamment la privatisation de l’espace. « C’est une bonne façon de les faire revenir avec leurs familles ou leurs amis… »

Six salles pour quatre énigmes à Lyon
A la Part-Dieu, quatre salles de jeu sont opérationnelles avec des énigmes sur deux thèmes (Le Mystère de Barbe Noire et Panique à Westminster). Deux autres salles sont en préparation. Les joueurs seront enfermés dans un hôpital psychiatrique ou choisiront de défier Arthur et les chevaliers de la table ronde. Décors soignés, énigmes travaillées, faux plafonds et murs qui bougent laissent place à l’imagination pendant une heure. Ces nouvelles attractions ont été financées sur fonds propres, grâce aux profits de la première année d’exercice. L’aménagement des premières salles avait également été possible grâce à l’apport financier des associés.




Stéphanie POLETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide