Fermer la publicité

La culture bancaire s'apprend à l'école

le 21 février 2017 - Stéphanie BORG

La culture bancaire s'apprend à l'école
Photo DR

L'école de commerce IFAG et la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes (CERA) expérimentent une formation bancaire en ouvrant une classe de 15 étudiants en alternance. Avec un CDI à la clé à l'horizon de deux ans pour ceux qui seront diplômés.

À la rentrée 2017, 15 étudiants en alternance constitueront la première promotion "expérimentale" de la CERA. Recrutés selon un processus par étape (journée collective puis entretiens individuels) après le concours d'entrée spécifique de l'école au niveau Bac+3, ils suivront, pendant 24 mois, le programme IFAG Bac+5 "Manager d'entreprise ou de centre de profit" enrichi de modules dédiés à l'univers et à la culture bancaire et à la notion de service client.
"Ce type de
partenariat nous permet aussi d'expérimenter de nouvelles pédagogies. Ainsi, nos étudiants iront en séminaire à l'Institut Paul Bocuse pour aborder concrètement cette notion de service et bénéficieront d'un module de gestion des incivilités", explique David Weinling, directeur de l'IFAG Lyon (420 étudiants, premier campus de France). L'occasion pour la CERA de se constituer un bon vivier de recrutement dans un secteur où il n'est pas si facile d'attirer les candidats.

Des salariés directement opérationnels après leur formation

Chaque année, la banque recrute une centaine d'alternants (115 en 2017) avec la volonté de rester sur ce niveau-là. "Nous sommes très favorables à l'alternance comme modèle d'apprentissage. Mais il manque à ces étudiants,  finalement très scolaires, un peu de culture bancaire. Nous souhaitions aller plus loin en insufflant dans un diplôme nos valeurs, en lien avec notre proximité avec nos territoires", souligne Rémy Police, directeur ressources humaines adjoint de la CERA.
La banque régionale, déjà partenaire de l'IFAG, est intervenue dans la construction du contenu pédagogique, sans pour autant ficeler complètement le diplôme. "Il doit être ouvert sur l'extérieur pour que les étudiants puissent aussi le valoriser", souligne le DRH adjoint. La CERA fournira également quelques intervenants et suivra ces étudiants tout au long de la formation. "Nous nous sommes d'ores et déjà engagés à recruter l'ensemble des diplômés qui le souhaiteront en CDI à l'issu des deux ans", confirme-t-il.
Après cette première étape, la CERA, comme l'IFAG à direction d'autres secteurs, envisagent de renouveler l'opération, surtout dans des zones éloignées de Lyon. "Nous avons déjà quelques contacts du côté d'Annemasse et nous aimerions nous étendre à Grenoble", indique Rémy Police. Ouvert à tous les titulaires d'un diplôme, le concours (19 mars, 22 avril 2017) devrait attirer une centaine de candidats.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide