Fermer la publicité

L'immobilier résidentiel au beau fixe

le 01 avril 2017 - Severine RENARD - Economie

L'immobilier résidentiel au beau fixe
Icade_Léon Grosse_Guillaume Perret - Le programme Ynfluences Square d'Icade, situé à Lyon-Confluence, proposera 236 logements à sa livraison début 2018.

Le Crédit Foncier, à l'occasion d'une récente conférence sur les marchés de l'immobilier, constate le fort dynamisme du marché en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le neuf comme dans l'ancien, malgré des disparités en fonction des départements.

Avec 57 200 permis de construire et 49 400 logements commencés à fin janvier 2017, la production de logements en Auvergne-Rhône-Alpes se porte bien. « Les permis de construire sont en hausse de 12,2 % sur un an et les logements en construction sont en progression de 8,6 % », souligne Francis Rigoureau, directeur régional adjoint des Expertises au Crédit Foncier Immobilier. Mais de fortes disparités existent entre les territoires. La région lyonnaise, avec 9 138 logements mis en chantier en 2016, fait la course en tête. La Savoie et la Haute-Savoie connaissent également une forte activité : 1 587 logements mis en chantier à Annecy, 1 489 à Thonon-les-Bains, 1 285 à Chambéry, 839 à Aix-les-Bains, 793 à Evian-les-Bains, 633 à Albertville, 608 à Annemasse.
Ce dynamisme dans la construction va de pair avec les bons résultats de la vente de logements neufs. Auvergne-Rhône-Alpes arrive en deuxième position, derrière l’Ile-de-France, avec 19 257 logements vendus, soit 15 % du marché hexagonal. A Lyon, le Crédit Foncier note une tension sur l’offre neuve avec seulement 7 mois de stock. En 2016, plus de 6 000 logements ont été réservés et les prix se sont clairement orientés à la hausse, passant de 4 344 € à 4 495 €/m2.
Dans l’ancien, ce sont également les secteurs locomotives de l’économie qui enregistrent le plus grand nombre de transactions. Ainsi, l’an dernier, le Rhône a représenté 31 % des transactions régionales, suivi de l’Isère (16 %) et de la Haute-Savoie (14 %). « Les prix sont très disparates et varient d’un peu moins de 1 000 €/m2 à Montluçon jusqu’à près de 4 000 €/m2 à Annecy », indique Francis Rigoureau. Dans la fourchette haute, on trouve également Lyon à 3 893 €/m2, Annemasse à 3 087 €/m2 et Aix-les-Bains à 3 036 €/m2. Outre Montluçon, les prix bas sont constatés à Roanne (1 068 €/m2), Annonay (1 098 €/m2), Le Puy-en-Velay (1 224 €/m2), Oyonnax (1 245 €/m2) et Saint-Etienne (1 271 €/m2).
La bonne santé de l’immobilier résidentiel est soutenue par les conditions de crédit très favorables. Fin 2016, le taux d’intérêt moyen s’établissait à 1,32 %. Malgré une légère remontée des taux cette année, autour de 1,80 %, l’activité devrait rester soutenue.





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide