Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

La belle saison en perspective au TNP

le - - Spectacle vivant

La belle saison en perspective au TNP
Jean-Louis Fernandez - Je suis Fassbinder de Falk Richter et Stanislas Nordey

Alors qu'il n'y aura pas de création cette saison du maître des lieux, Christian Schiaretti, qui se réserve pour sa dernière saison et le centenaire du TNP en 2020, ça commence néanmoins très fort au TNP.

Pas de création maison, donc mais quelques reprises, dont "Ubu Roi (ou presque)" créé en avril 2016 et "La Jeanne" de Delteil, montée à Reims en 1997. Ainsi que des créations de compagnies soutenues en résidence. Telle le "Kastor Agile" de Gilles Pastor qui arrive avec un diptyque comprenant "Affabulazione" de Pier-Paolo Pasolini, une reprise, et "Oedipe Roi" de Sophocle (tiens, tiens !) la nouvelle production. Ou celles des Membres du cercle de formation et de transmission, mis en place par Christian Schiaretti, au nombre de quatre : Julie Guichard, Louise Vignaud, Baptiste Guiton et Maxime Mansion, dont trois présentent une nouvelle production.

Au chapitre des grosses pointures, c'est Falk Richter qui ouvre le bal avec "Je suis Fassbinder", mis en scène par Stanislas Nordey et Richter lui-même, « un manifeste théâtral écrit à quatre mains » qui signait l'arrivée de Nordey à la tête du TNS (Théâtre national de Strasbourg) et préfigurait son projet. Les amateurs de vaudeville s'amuseront de "L'Hôtel Feydeau" de Lavaudant, un montage d'extraits des pièces en un acte du plus célèbre des auteurs de vaudevilles.

Après l'indéfectible succès de "Seuls et Soeurs" ce printemps, la dernière création de Wajdi Mouawad, entremêlant histoire, légende et actualité, "Le chant de l'oiseau amphibie", déploie son verbe en quatre langues. À voir absolument, sans doute, "La Pitié dangereuse" de Stefan Sweig mis en scène par Simon McBurney pour la Schaubühne de Berlin.

Tout comme le rendez-vous, dans un tout autre genre, du "Berceau de la langue" qui redonne à entendre les vieux textes français, fondements essentiels de notre littérature, "La Chanson de Roland", "Le Roman de Renart", "Tristan et Iseult" et le méconnu "Le Franc-Archer de Bagnolet". Et les variations poétiques de Jean-Pierre Siméon à partir des œuvres de Sophocle, une reprise, "Antigone", et une création, "Ajax". Bref, une saison vivante et à l'écoute des nouveaux courants !

TNP, www.tnp-villeurbanne.com




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide