Fermer la publicité

La politique digitale et durable de RTE

le 20 avril 2017 - Julien THIBERT - Collectivités

La politique digitale et durable de RTE
Frédéric Dohet, délégué RTE pour Auvergne Rhône-Alpes

.

Le bilan annuel de l’activité 2016 de RTE Auvergne Rhône-Alpes a mis en exergue - outre la hausse légère de la consommation d’électricité régionale à 1,3 % pour un total de 62 180 GWh en 2016 -  la nouvelle politique du gestionnaire du réseau électrique haute-tension, baptisée « Impulsion et vision » ; avec la volonté forte de réaliser, dans son champ de compétences, la transition énergétique mais également numérique.


«  Nous tendons à la gestion de la production d’énergie au quart d’heure près ! » explique Frédéric Dohet, délégué régional de RTE, prenant l’exemple allemand dont la politique énergétique basée sur les énergies renouvelables, nécessite une telle souplesse.


Une démarche née d’abord d’un constat établissant que la consommation d’énergie en France ne sera plus en croissance continue pour les années à venir, avec même, une baisse de la consommation pour le secteur de l’industrie. Sans compter aussi sur la digitalisation des entreprises et la nécessité d’une gestion fine dans l’acheminement de l’énergie, précisément pour celle d’origine renouvelable car soumise aux aléas climatiques, par essence difficilement prévisibles.

En la matière, la région enregistre une croissance notoire, tant au niveau de l’éolien (+ 10 %), du solaire (+ 8 %) que de la bioénergie (+4 %). Des résultats qui ont mené l’opérateur à se prêter au jeu de la prospective en dressant la contribution des énergies renouvelables à la couverture de la consommation. Ainsi en Auvergne Rhône-Alpes, la filière « verte » couvrirait 41,6% de la consommation (dont 38,1 % pour l’hydraulique) contre 19,6 % au niveau national.


La politique digitale de RTE profite aussi au grand public qui a accès à l’application smartphone éCO2mix donnant, en temps réel, sur une région donnée, la consommation d’électricité (et par filière), les échanges commerciaux aux frontières, les émissions de Co2 par kWh d’électricité produite… En mai prochain, RTE lancera cette même application à l’échelle plus réduite mais pertinente de la métropole de Lyon.
Julien Thibert





Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide