Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Un euro pour restaurer le cercueil d'Isetenkheb

le - - Exposition

Un euro pour restaurer le cercueil d'Isetenkheb
©Musée des Beaux Arts - L'opération « 1 euro de plus » servira à la restauration du cercueil d'Isetenkheb

Cette grande institution lyonnaise accueille plus de 350000 visiteurs chaque année. Très active dans la programmation de ses expositions, elle l'est aussi par le très grand travail d'analyse et de recherche de ses équipes sur les œuvres de sa collection, sur leurs publications et surtout sur leurs efforts considérables pour leur mise en ligne, ce qui nécessite un travail important et long.

Dès le 1er février et jusqu'au 30 avril, le musée des Beau-Arts de Lyon lance l'opération « 1 euro de plus », qui consiste en une majoration facultative de 1€ sur le prix du billet d'entrée afin de soutenir ses projets de restaurations indispensables et d'acquisitions de nouvelles oeuvres.

La première opération qui durera 3 mois se concentre sur la restauration exceptionnelle du cercueil égyptien d'Isetenkheb, de la XXIVème dynastie, probablement issu de la nécropole de Thèbes. Son coût de restauration s'élève à 10450 €.

Pour faire vivre la collection du musée il faut repenser sa présentation. Le Département des Objets d'art travaille aujourd'hui sur une nouvelle chronologie des objets, du Moyen-Âge à nos jours, et active ses réserves en exposant 30% d'objets en plus.

Il projette d'en restaurer 84 : des pièces en laque de Chine, des céramiques, des œuvres en bois ou en ivoire… pour un coût de 70000 €.

La publication du nouveau catalogue des sculptures (800 sculptures) en automne 2017 a demandé un travail de titan qui sera complété bientôt par sa mise en ligne. Une nouvelle présentation des sculptures dans la Chapelle et dans les salles de peinture du deuxième étage sera proposée au début de l'été.

Puis du 17 février au 23 avril, un hommage sera rendu au grand peintre lyonnais Jacques Truphémus, récemment disparu, avec une exposition qui réunira des peintures sur les thèmes des « Cafés » et des « Ateliers ». Du 9 juin au 17 septembre nous pourrons voir une vingtaine d'œuvres du peintre suédois Erik Dietman reçue en donation de la famille Robelin.

Enfin tous les efforts des équipes se concentrent dès aujourd'hui sur la préparation de la grande exposition consacrée à l'empereur Claude (Lyon 10 av.J-C – Rome 54 ap.J-C), ouverte au public du 1° décembre 2018 au 4 mars 2019.

Elle insistera sur la réhabilitation de Claude, injustement décrié malgré les nombreuses lois promulguées sous son règne et la bonne administration de son régime. Au-travers une centaine d'œuvres, l'exposition retracera l'histoire de son règne, une démarche ambitieuse qui trouve son origine dans la richesse du fonds du musée.

Pour terminer les étapes importantes de l'année 2018, notons l'acquisition exceptionnelle de l'Hôtel d'Andromeda – 1954, de l'artiste américain proche du Surréalisme, Joseph Cornell.

Une année bien remplie pendant laquelle les visiteurs pourront participer à la vie du musée en l'aidant financièrement et en suivant les activités et ateliers proposés, ainsi que les nombreuses manifestations artistiques organisées.

Cercueil égyptien d'Isetenkheb, de la XXIVème dynastie




Brigitte ROUSSEY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide