Fermer la publicité

Lyon au diapason pour la fête de la musique !

le 16 juin 2017 - Gallia VALETTE-PILENKO - Musique

Lyon au diapason pour la fête de la musique !
©Aldo Paredes - Le groupe La Jungle

Comme c'est devenu la tradition dans la capitale des Gaules, la fête de la musique, à Lyon ouvre le bal des festivités d'été, plus connu sous le nom Tout le monde dehors (TDMD pour les intimes).

À l'instar de l'année dernière, l'accent est mis sur les musiques électro avec la reprise du « Boulevard électro », avenue Jean-Jaurès, qui avait eu un succès fou l'an dernier. Et pour cause. Lyon n'est pas la ville des Nuits sonores  pour rien (140 000 spectateurs pour la dernière édition). C'est l'occasion de découvrir les jeunes pousses régionales, que ce soit en électro, indie-rock ou hip-hop, sans parler des labels qui poussent comme des champignons dans la bonne ville de Lyon.

Ainsi Sonorama revient pour la quatrième année consécutive, la dernière avant de voguer vers de nouvelles aventures, sur la scène House to Techno tandis que Tryphème, jeune artiste lyonnaise, présentera son premier live, elle qui vient d'être signée sur le label CPU records et qu'on a pu écouter (et voir) au Terminal dans le cadre du circuit électronique des Nuits Sonores.

Sans parler de Rocco, qui après avoir écumé les clubs du monde entier, revient créer son propre label dans sa ville natale. À noter que le parc de la Cerisaie n'est pas en reste avec son Dubondub, avec notamment les Dub Sheperds. Les curieux.ses de nouvelles tendances ne manqueront pas d'aller jeter un coup au square Delfosse pour le grand mix RTU ou au festival Kiosk à la Confluence, et la sélection des Briques du néant (ça ne s'invente pas...).

Les amateurs et amatrices de musique acoustique ne seront pas en reste, des chorales place de la Bourse qui donnent le coup d'envoi de la manifestation aux chants traditionnels juifs à la grande synagogue (il est prudent d'arriver en avance) en passant par les inclassables place Sathonay et les carillons dans la cour de l'Hôtel de Ville. L'époque étant à la sécurisation, suite aux attentats successifs le périmètre interdit aux véhicules s'étend en presqu'île et sur l'ensemble du Vieux-Lyon, excepté la rue de la Bombarde qui permet la traversée du quartier et l'accès à Fourvière.

De midi à minuit et demi, http://www.lyon.fr/page/fete-de-la-musique.html.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide