Fermer la publicité

"Le bien-être au travail reste un sujet complexe"

le 20 avril 2017 - Stéphanie BORG - Economie

"Le bien-être au travail reste un sujet complexe"
Photo S.Borg

3 questions à… Jean-Luc Vergne, ex-DRH de Sanofi, Elf Aquitaine et PSA Peugeot Citroën, ex membre du directoire et DRH du groupe bancaire BPCE, auteur du livre "Itinéraire d'un DRH gâté" (Ed. Eyrolles)

A Lyon dans le cadre du forum Dimo2017, vous êtes intervenu sur le bien-être au travail. A quel moment avez-vous pris conscience de la nécessité de traiter cette question.

J-L. Vergne : J'ai pris conscience de cette nécessité un peu "tard" dans ma carrière, en 2006, après des suicides chez PSA. Nous n'en étions pas responsable, mais je me suis senti coupable de n'avoir pas avoir en place les moyens de détecter le désespoir de ces salariés. Dans mon livre, je consacre tout un chapitre au stress. Si on élude le sujet, l'entreprise s'expose à de grands risques, néfastes pour son développement.

Malgré les alertes, les entreprises peinent à s'emparer du sujet…
Le bien-être au travail reste un sujet complexe. Et son traitement ne concerne pas que les entreprises. Le taux de suicide est plus élevé chez les agriculteurs que chez les salariés. Ils ne résistent pas à la pression des banques et de l'industrie agro-alimentaire, malgré le fait qu'ils travaillent au grand air, qu'ils sont indépendants et qu'ils exercent un métier qui leur plait… Et il ne faut pas penser que le travail en mode start-up et la nouvelle économie peut résoudre tous les problèmes. Au départ, on s'amuse, on trouve ça différent, le système hiérarchique est moins pyramidal…et puis on se rend compte que la start-up prend toute la place et qu'elle devient nocive et carnivore.

Quel modèle préconiser dans ce cas ?
Il faut favoriser l'équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle en individualisant les rapports. Car si un collaborateur peut supporter une forte dose de stress, voire y trouver un moteur pour avancer, ce n'est peut-être pas le cas pour un autre. C'est le manager qui a un rôle central dans cette mise en œuvre. C'est lui qui doit connaître le mieux ses équipes.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide