Fermer la publicité

Maurice Utrillo chez Ivoire Lyon

le - - Enchères

Maurice Utrillo chez Ivoire Lyon
DR - Le Moulin de la Galette, Montmartre par Maurice Utrillo estimé 40 000 / 60 000 EUR

Le Moulin de la Galette, une œuvre importante du peintre de Montmartre est au catalogue des deux très belles ventes annonçant le printemps ces 11 et 13 mars sous le marteau de Maîtres Bérard, Péron, Rousselot et Battin.

Sujet de prédilection de Maurice Utrillo, le Moulin de la Galette à Montmartre a été décliné par l'artiste sous de multiples formats mais également sous tous les climats notamment la neige. L'œuvre présentée ce 13 mars respire pour sa part le printemps avec des belles en chapeau sur fond de couleurs chatoyantes habillant les ailes du fameux moulin parisien. De dimensions 30 x 44,5 cm, cette huile sur panneau est estimée entre 40 et 60 000 € par Olivier Houg, expert lors de cette vente du 13 consacrée aux tableaux modernes et contemporains. Sur les cimaises, on note également un beau « Paysage animé d'Italie », huile sur toile d'Antoine Ponthus-Cinier attendue entre 3 000 et 5 000 € mais aussi « Village en bord de mer , 1891 », une autre huile sur toile cette fois d'Eugénio Amus pour laquelle il faudra engager 5 000 à 7 000 €.


Deux jours plus tôt, le samedi 11 à 14h30, le même Groupe Ivoire convie les amateurs à une belle vente regroupant cette fois des tableaux anciens, du mobilier provenant notamment du château de Saint Point mais également des objets d'art. Au catalogue, on retient «  La Présentation de Jésus au temple », un retable en bois polychromé et doré, travail de la région de Brisgau daté du milieu du XVIème siècle. Pour ce sujet remarquable de dimensions 78 x 106 x 15 cm, l'estimation est annoncée entre 28 000 et 32 000 € par Laurence Fligny, experte en Haute-Epoque. Côté tableaux anciens, on retient « Allégories du printemps et de l'hiver », une paire de toiles attribuées à Carlo Cignani (Bologne 1628-Forli 1719). De dimensions 130 x164 cm, ces deux toiles sont estimées entre 20 000 et 30 000 € par Stéphane Pinta, expert lors de cette vente. « Cassandre et Hélénas », autre huile sur toile attribuée à Andréa di Lione (1610-1685) est attendue pour sa part entre 5 000 et 6 000 € tandis que ce « Christ et la femme adultère », toile d'après Morenzo Lotto devrait facilement trouver preneur à son estimation annoncée entre 3 000 et 5 000 €. Du mobilier pour suivre parmi lequel on remarque immédiatement cette intéressante commode arbalète en marqueterie de bois de bout, travail attribué à l'ébéniste grenoblois Thomas Hache vers 1720 estimé entre 8 000 à 12 000 €, mais aussi cette paire de commodes en marqueterie de palissandre et bois de rose datant de la fin de l'époque Régence pour laquelle il faudra engager 4 000 à 5 000 €.

Parmi les objets de vitrine, à retenir enfin diverses boîtes et tabatières en or comme cet élégant exemplaire de boîte dit « Du petit Dunkerque » d'époque Louis XV par le Maître d'œuvre Julien Alaterre estimé entre 4 500 et 7 000 € ou cette non moins élégante tabatière ovale en or guilloché par la Maître d'œuvre Germain Chayé vers 1776 pour laquelle on attend 2 500 à 4 000 €.


Pour les amateurs enfin de style Empire, à noter une paire d'appliques en bronze doré et patiné à décor de Nubiens estimée quant à elle entre 700 et 1 000 €.
Ivoire Lyon-Samedi 11 à 14h30 et lundi 13 mars 2017 à 18 h – Catalogue complet et horaires d'expsition sur www.ivoire-lyon.com et www.interencheres.com
 

Philippe Jayet

Adjugés !


On attendait ce mercredi 8 février sous le marteau de Maître Claude Aguttes une belle adjudication pour cette plaque de Grand-Croix de l'Ordre mexicain de Notre Dame de Guadaloupe. Attente récompensée puisque cette plaque initialement estimée entre 1 200 et 1 500 € a trouvé finalement preneur à 5 865 € (frais compris). Plus fort encore une autre plaque de Grand-Croix, cette fois de l'Ordre allemand de l'Aigle Rouge à pour sa part pulvérisé son estimation initiale annoncée entre 400 et 500 € pour être finalement adjugée 13 387 € (frais compris). Dans la même vente, un insigne de Chevalier de l'Ordre autrichien de la Couronne de fer était adjugé 1 785 € tandis qu'un autre plaque de Grand-Croix de l'Ordre Royal du Cambodge était pour sa part adjugée à 3 187 € (frais compris)




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide