Fermer la publicité

Moscou attend les entreprises lyonnaises

le 23 mai 2017 - Severine RENARD - Economie

Moscou attend les entreprises lyonnaises
DR - Yves Chavent, 1er vice-président de la CCI, a accueilli la délégation moscovite emmenée par Sergeï Cheremin.

Une délégation russe a mené une opération séduction la semaine dernière à la CCI Lyon Métropole.

Devant un parterre d’entreprises locales, Sergeï Cheremin, ministre du gouvernement de Moscou et chef du département des relations économiques extérieures, était venu délivrer un message simple : « Lyon et Moscou doivent renforcer leurs liens ». Plusieurs arguments plaident en faveur d’un rapprochement économique. « La pharmacie, le textile, les industries de hautes technologies, le tourisme… font partie des secteurs qui ont un fort potentiel de développement en Russie », souligne Sergeï Cheremin. Mais les tensions politiques et certains clichés peuvent faire peur aux entreprises. « Il faut oublier les a priori sur la bureaucratie ou la dangerosité de la ville. Moscou est une ville moderne et en mouvement », affirme le ministre.
Les entreprises régionales qui se sont lancés ne regrettent pas leur choix. « Nous avons ouvert une filiale en 2005 et nous employons 200 personnes. La Russie est aujourd’hui notre 3e marché », témoigne Irina Nikoulina, directrice générale de Boiron Russie. Sur son exercice 2016, le leader de l’homéopathie a enregistré 31,8 M€ de chiffre d’affaires en Russie, soit une progression de 30,9 % (à taux de change constant) par rapport à 2015. Même retour positif d’Alexandre Muela, responsable export Peco de Desjoyaux, pour qui « la meilleure carte à jouer est le Made in France ». Présent sur le marché depuis 20 ans, le pisciniste ligérien s’est d’abord développé sur les grands marchés publics avant de s’ouvrir au résidentiel pour les particuliers. « Depuis la Russie, il est facile de rayonner dans les pays voisins », ajoute Alexandre Muela. En effet, l’Union Economique Eurasiatique, bâtie sur le modèle de l’Union européenne, réunit la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie, l’Arménie et le Kirghizstan et garantit la libre circulation des produits, services, capitaux et travailleurs au sein de cet immense marché de 170 millions d’habitants.
Les risques sont toutefois bien réels, notamment le non-paiement et la contrefaçon. « Le poids réglementaire est important », insistent également Irina Nikoulina et Alexandre Muela. Pour réussir en Russie, il faudra aussi s’imprégner de la culture. « La principale difficulté est de dégager du temps pour prospecter et pour nouer des relations commerciales. Il faut être sur le terrain car le contact et la parole donnée ont une vraie importance », souligne Emmanuelle Vigne. La conseillère en développement international Russie-CEI-Peco à la CCI préconise de bien gérer ses distributeurs et les demandes d’exclusivité en posant des limites par domaine ou zone géographique. « J’invite les entreprises lyonnaises à venir sonder le marché. C’est facile avec la liaison Lyon-Moscou d’Aeroflot », encourage Sergeï Cheremin.

La prochaine action de la CCI Lyon Métropole sur le marché russe se déroulera le 13 juin avec un atelier sur « Le secteur de la santé en Russie, au Kazakhstan et en Géorgie ».

Chiffres clés

Les exportations 2016 d’Auvergne-Rhône-Alpes vers la Russie représentent 530,7 M€ tandis que les importations s’élèvent à 323,5 M€. Au niveau du Rhône, les exportations se chiffrent à 119,6 M€ avec un top 3 composé par les appareils électroménagers (26 M€), les préparations pharmaceutiques (19,1 M€), les matériels de distribution et de commande électrique (7,8 M€). Les importations s’affichent à 41,3 M€ et concernent majoritairement le pétrole brut (30 M€). 650 entreprises de l’ex-Rhône-Alpes exportent vers la Russie et une soixantaine est implantée sur place : Gerflor, Clextral, Sanofi, Tecofi…





Du même sujet


Le Tout Lyon

Hebdomadaire régional

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Tout Lyon› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide