Fermer la publicité

Nuits sonores 2017 : entre retour aux sources et prospectives

le 22 avril 2017 - Stéphanie BORG - Musique

Nuits sonores 2017 : entre retour aux sources et prospectives
Crédit Brice Robert - Les anciennes usines Fagor-Brandt de Gerland se préparent à accueillir la prochaine édition de Nuits sonores

Marquée par un retour à une formule plus classique, soit plusieurs lieux emblématiques répartis sur l'ensemble de la ville de Lyon, la quinzième édition de Nuits sonores affiche une programmation éclectique et alléchante. Entre stars et pionniers de la musique électro, piliers du free-jazz et découvertes prometteuses.

Du 24 au 28 mai 2017, le cœur de Nuits sonores battra dans un site inédit, les anciennes usines Fagor-Brandt, à Gerland, dans le 7e arrondissement de Lyon. Un site en cours d'aménagement combinant 3 scènes, des lieux de convivialité et un bâtiment entier dédié la restauration. "Nous sommes en train de finaliser la scénographie du lieu pour le réadapter au public. C'est important qu'il s'y sente à l'aise. Nous tenons tout particulièrement mettre l'accent sur la table et au plaisir de manger ensemble", souligne Vincent Carry, fondateur de l'événement.

Côté programmation, le festival se veut "dans son temps", proposant un incessant va et vient entre fondamentaux et découvertes de demain. À noter, par exemple, la présence d'acteurs historiques comme Pharoah Sanders, qui, du haut de ses 76 ans a influencé, par son free-jazz, la musique électronique, du Dijonnais Vitalic, qui enflamme la scène électro internationale depuis 2005 ou des incontournables The Chemical Brothers. Acte fort de cette quinzième édition, les pionniers de l'électro, auteurs de plusieurs albums et de plusieurs musiques originales (les films Hanna, Black Swan) joueront un set exclusif.

Côté sang-neuf, il ne faudra pas passer à côté d'Agar Agar, le chouchou de la scène pop actuelle française, de Stormzy, meilleur artiste Grime 2014 et 2015 ou d'Omar Souleyman, un artiste syrien réfugié en Turquie, dont les tubes, à la rythmique saccadée, quasi-psychédélique, ont déjà fait le tour du monde.

En parallèle de ces nuits chargées, la programmation des NS Days (à la Sucrière) donne carte blanche à trois artistes accomplis, The Black Madonna, Nina et Jon . Et toujours un hommage complet (aux Subsistances) à une ville invitée, Lisbonne, "choisie pour sa diversité et sa mixité cultuelle" et à l'ensemble de ses artistes émergents ainsi qu'une nuit s'ouvrant sur la ville à travers un circuit déambulatoire de 15 étapes.

Nuits sonores, du 24 au 28 mai 2017, pass et billets sur www.nuits-sonores.com



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide