Fermer la publicité

Prestations de serment : huissier et notaire côte à côte

le 18 avril 2017 - Michel GODET - Vie juridique

Prestations de serment : huissier et notaire côte à côte
Photo : Michel GODET - Mes Nicolas, Sandrine et Jean-François Comte et Me Nicolas Falcoz

Sous la présidence de Thierry Polle, le TGI de Lyon vient de recevoir la prestation, côte à côte, d'un huissier de justice : Me Catherine Vincens-Bouguerau et d'un notaire : Me Sandrine Comte.

Comme à son habitude, le représentant du ministère public n’a pas manqué de décrypter le rôle de ces deux professions dont la sécurité juridique qu’ils confèrent à leurs actes est un élément fondamental. « Tous deux, auxiliaires de justice, vous détenez donc une parcelle de l’autorité publique, qui plus est ce jour au sein du TGI, lieu de symbole et de tradition en matière de justice ».

 

Me Chatelard passe le flambeau à Me Vincens-Bouguereau

Me Catherine Vincens-Bouguereau 

Lyonnaise, elle a effectué son droit à Lyon 3 et son Master 2 spécialisé en procédures et voies d’exécution à Aix-en-Provence. Son stage professionnel de deux ans réalisé dans une étude lyonnaise, elle sort major de l’Ecole nationale des procédures et obtient son examen d’huissier de justice en 2012. C’est à Tassin-la-Demi-Lune qu’elle s’installe aujourd’hui, en remplacement de la SCP Hervé Chatelard.

Mariée à un avocat lyonnais, Me Benjamin Vincens-Bouguereau, elle a deux enfants (5 et 3 ans), fait des compétitions de tennis, ainsi que de la course à pied (trail), dès que son emploi du temps le lui permet.

Me Sandrine Comte

Née à Lyon, elle a réalisé l’ensemble des ses études de droit à Lyon 3, hormis une année  à l’université Complutense de Madrid, en s’orientant particulièrement vers le droit notarial international et européen avec un Master 2. Titulaire du DSN, elle a réalisé deux mémoires se rapportant à l’international : « Méthodologie du règlement d’une succession internationale » et « Mutabilité automatique applicable aux régimes matrimoniaux ».

Présente dans l’étude familiale depuis 7 ans,  elle  devient ce jour notaire associée en remplacement de son père Jean-François, aux côtés de deux autres associés : Me Nicolas Falcoz et son frère Me Nicolas Comte. Consciente des enjeux actuels de la profession, elle a à cœur de s’investir pleinement  dans le notariat international et européen.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide