Fermer la publicité

Procès d'Elsa : ça n'était qu'une simulation

le - - Vie juridique

Procès d'Elsa : ça n'était qu'une simulation
Photo : Michel GODET - Les vainqueurs entourent Yacine El-Kolei

Lyon serait-elle devenue la capitale de l'éloquence et de la plaidoiries, avec ses nombreux concours (Edara, Adely, écoles de commerce…) ? A son tour, l'association Elsa vient d'organiser la finale de son concours de plaidoiries le 6 avril dernier au sein de l'université Jean-Moulin Lyon 3, alias The moot court competition.

L’Association européenne d’étudiants en droit Elsa (European law student’s association) est présente dans près de 300 facultés de droit en Europe, notamment à Lyon 3 et Lyon 2. Au programme de cette association : universités d’été, délégations au sein d’institutions internationales, stages, mais aussi l’organisation de concours de plaidoiries.

Et les responsables de préciser : « Il s’agit bien de concours de plaidoiries et non pas d’éloquence. On simule des procès avec des thèmes bien précis, dans lesquels le droit prend toute son importance ! ». Normal, me direz-vous, lorsque l’on parle d’étudiants en droit.

Ainsi, quelque 13 candidats ou équipes, dont plusieurs venant de l’Hexagone, ont reçu un sujet en février et ont rédigé leurs conclusions fin mars, avant de disputer dans la foulée les phases éliminatoires.

Le concours est un procès fictif, dont le fondement même est un litige juridique entre deux parties. Les étudiants jouent les avocats avant l’heure, mais doivent aussi jouer de l’éloquence face à un jury essentiellement composé de véritables avocats. Devant un public clairsemé, la finale a opposé cette année l’équipe Louis Gaddi (21 ans) - Allan Pereira (20 ans), tous deux étudiant en 3e année de droit privé à Lyon 3, et Yacine El-Kolei (24 ans), étudiant en droit public à l’université d’Orléans.

Avec sérieux, implication et qualité des interventions, mais aussi parfois avec un manque d’expérience patent, les finalistes ont égrené textes de loi, arguments, plaidoiries et même fait référence à des pièces du dossier qui n’existaient pas. Trois finalistes qui n’ont pas démérité dans un exercice bien loin de celui que l’on rencontre dans des amphithéâtres universitaires.

Sans doute légèrement favorisée pour avoir concouru en binôme, l’équipe Louis Gaddi - Allan Pereira a devancé Yacine El-Kolei, qui avait du faire le déplacement seul depuis le Loiret. « Une expérience très enrichissante et loin des cours théoriques », ont souligné les vainqueurs.

Le jury n’a pas manqué de louer le travail fourni par les candidats lors de cette finale parrainée par le cabinet Lamy & associés et notre journal Tout Lyon Affiches, qui ont largement récompensé ces finalistes.

Le thème de la finale était « Droit des sociétés - Conflit entre deux associés d’une SCI ». Le jury : Me Monfort, associé du cabinet CAYSE (président du tribunal lors du concours) ; Me Martin, associé du cabinet Fiducial Legal by Lamy ; le professeur Borga (université Lyon 3) ; M. Chesneau, maître de conférence à l’université Lyon 3 ; M. Protière, doyen de la faculté de droit de l’Université Lyon 2.

La composition du bureau d’Elsa Lyon est la suivante. Présidente : Orianne Vandroux. Secrétaire : Alexandra Gateau. Trésorier : Grégory Gautelier. Vice-présidente activités académiques : Laura Rolland. Vice-présidente séminaires et conférences : Cyrielle Tabouillot. Vice-présidente STEP : Maria-Cristina Dinu. Vice-président concours de plaidoirie: Thomas Rouan.  




Michel GODET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide