Fermer la publicité

Renault Mégane Estate : l'esprit de famille

le - - Automobile

Renault Mégane Estate : l'esprit de famille
D.R. - Dans sa version GT

Pas toujours facile de suivre un marché en constante évolution. Alors que les berlines chutent sous la poussée des SUV, les breaks s'affichent au contraire résolument à la hausse : + 8 % en moyenne depuis 2 ans. Ayant bien anticipé cette situation, Renault n'avait pas manqué de lancer l'étude d'un break en même temps que sa nouvelle Mégane.

Si cette version Estate s’allonge de 27 cm avec ses 4,63 m, ses designers n’ont pas crayonné un profil carré de déménageur mais dessiné au contraire un véhicule résolument élégant tout en restant pratique.

Comme l’empattement a été lui aussi augmenté de quelque 4 cm, les passagers arrière bénéficient d’un plus large espace pour leurs genoux avec en outre un dossier inclinable, alors même que le coffre gagne 146 dm3 avec ses 580 dm3 extensibles à 1 554. A l’exception du GT, le dossier du siège passager avant s’abat pour permettre alors le transport d’objets de 2,70 m de longueur. Le côté pratique n’est pas oublié avec un cache-bagages par impulsion, des séparations pour faciliter le rangement et une poignée pour rabattre le dossier. Un attelage escamotable est même proposé en accessoire.

 

10 motorisations de 90 à 205 CH

 

La gamme brasse 10 motorisations de 90 à 205 ch en essence ou diesel avec de remarquables consommations pouvant tomber jusqu’à 3,5 litres de gazole. Reconnaissable par sa calandre en nid d’abeilles, la finition GT by Renault adopte surtout, comme l’Espace ou la Talisman, le Four Control avec ses 4 roues directrices. L’équipement se montre à l’avenant avec des jantes de 18 pouces, un diffuseur arrière, des disques de frein augmentés, un échappement chromé et un intérieur bleuté.

La famille Estate accueillera encore à la rentrée un dCi de 165 chevaux couplé avec une boîte EDC double embrayage à 6 rapports ainsi qu’une version hybride à assistance électrique également proposée sur le nouveau Scénic. Fabriquée à Palencia, la gamme Estate s’affiche à partir de 19 900 € tandis que la GT démarre à 32 800. Si l’écart peut sembler important, la différence est tout aussi sensible au volant. Même si le break 130 remplit tout à fait honorablement sa tâche en offrant le même espace, une ligne identique et un confort douillet, le GT décroche un autre niveau sur la route.

Plus facile à placer, plus vif, plus réactif, ce break s’inscrit dans les virages avec une incroyable docilité, sans compter naturellement une réponse immédiate aux sollicitations du pied droit. Touchant à la perfection, les sièges baquets haussent encore le niveau de confort, même à basse vitesse en absorbant les petites inégalités de la route. Naturellement, ce Mégane Estate peut être configuré selon les désirs de son conducteur qui choisit, selon les cas, de privilégier le confort ou la sportivité, les performances ou l’onctuosité.




Michel MALHOMME
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Hebdomadaire régional à dominante économique

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide