Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Rétrospective sport

le - - Retrospective 2015

Rétrospective sport
DR - Charles Kahudi, recrue phare de l'Asvel cette saison

L'année 2015 a été riche en événements pour l'OL, l'Asvel et le LOU, trois institutions engagées dans des chantiers ou projets d'infrastructures majeurs.

Ambition

Sur le terrain ou en dehors, l’Asvel a le vent en poupe. En dépit d’un budget en recul sensible (5,8 M€ cette saison), le plus titré des clubs hexagonaux fait la course en tête en Pro A, affichant de solides performances pour le plus grand plaisir du président Parker, ambitieux à l’heure où de nombreux chantiers d’infrastructures sont dans les tuyaux. Deux principaux : l’« Academy » (centre d’entraînement des pros, centre de formation, école d’arbitrage et campus connecté), qui prendra place à Gerland, et surtout l’« Arena », nouvel écrin 2.0 pour l’Asvel, salle multifonctionnelle d’une jauge de plus de 10 000 places qui devrait permettre à son locataire de pleinement se positionner sur l’échiquier européen.


Déception


Le précédent exercice a fait naître de légitimes ambitions chez un Olympique Lyonnais renforcé (Valbuena, Darder, Beauvue) à l’heure de renouer avec la lucrative Ligue des Champions. Mais cette première moitié de saison s’achève sur un bilan peu flatteur : une triste 9e place en championnat (7 victoires et autant de revers) et surtout une élimination prématurée de la coupe aux grandes oreilles avec quatre défaites et une dernière place de groupe. Dans l’attente d’un électrochoc (du côté de l’entraîneur ?), la trêve devrait permettre aux blessés de réintégrer un effectif qui aura à cœur de briller dès le 9 janvier contre Troyes à l’occasion du premier match de Ligue 1 dans le Grand Stade. Une nouvelle page à écrire couronnée de succès ?

 

Confirmation


On avait quitté le LOU fin mai sur une dernière place dans l’élite (17 défaites pour seulement 8 victoires) et une nouvelle descente. On le retrouve en cette fin d’année, caracolant en tête de la Pro D2 avec 12 succès au compteur pour un seul revers, sous la férule de Pierre Mignoni. Le club du président Yann Roubert a clairement un pied et deux orteils dans l’ascenseur. Pour preuve, le chantier du recrutement avance à grands pas et de belles signatures sont espérées (Michalak, Doussain, Cudmore ?). En attendant, il faut finir le travail. Parallèlement, en coulisses, Olivier Ginon, le boss de GL events et actionnaire majoritaire du LOU, échafaude une possible migration dans l’enceinte de Gerland, avec une configuration double à 16 000 ou 24 000 places selon les affiches. Coût estimé du projet pour 2017-2018 : 40 M€.




Laurent ODOUARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide